Sud-Ouest

Murale grand format pour la Petite-Bourgogne

Photo: TC Media/Isabelle Bergeron

Une centaine de résidents du quartier se sont rassemblés dimanche, sous les directives de l’artiste Roadsworth, pour participer à la création d’une murale de près de 425 mètres carrés sur la façade du poste Guy d’Hydro-Québec.

La société d’État a entièrement financé les 170 000$ que l’œuvre a coûté. Couvrant les murs des rues Saint-Jacques, Guy et Richmond, il s’agit de la plus grande murale chapeautée par l’organisme MU, qui en a réalisé plus de 80 depuis 2007.

«La participation des citoyens à ce type de murale est peu fréquente, puisque les œuvres et les sites s’y prêtent rarement. Mais elle est idéale, car elle permet aux résidents du quartier une réelle appropriation du projet», affirme la directrice générale et artistique de MU, Elizabeth-Ann Doyle.

L’artiste Roadsworth a créé une œuvre qui évoque l’histoire sociale, industrielle et culturelle du secteur, notamment son importance comme berceau de la musique jazz à Montréal. C’est aussi lui qui avait créé le damier peint sur le sol de la place Émilie-Gamelin.

Articles récents du même sujet