Vaudreuil-Soulanges
07:00 13 mars 2021 | mise à jour le: 12 mars 2021 à 18:18 temps de lecture: 4 minutes

Pressions pour conserver le mont Rigaud plus rapidement

Pressions pour conserver le mont Rigaud plus rapidement
Photo: Gracieuseté

Un groupe de citoyens a envoyé une lettre à la députée de Soulanges afin d’accélérer le rachat de terrains sur le mont Rigaud dans le but de les conserver. La MRC ainsi que le maire de Rigaud appuient la démarche qui pourrait voir des débouchés dans les prochains mois.

Nommé Citoyens pour la conservation du mont Rigaud, le regroupement se dit inquiet du délai dans le processus de rachat pour créer un parc régional.

Un règlement de contrôle intérimaire (RCI) avait été créé en 2016 afin d’empêcher la construction dans la zone à haute valeur écologique sur la montagne.

Il peut néanmoins y avoir certaines exceptions, comme celle pour un lot du chemin Saint-Georges, qui avait mené à une pétition. Celle-ci avait amassé plus de 13 000 signatures en réponse à la création d’une route de plusieurs centaines de mètres sur le mont pour permettre au propriétaire d’avoir accès à son terrain.

Le regroupement a été créé à la suite de cette pétition et pour faire avancer les choses plus rapidement. C’est également un des objectifs de sa lettre.

«Si on ne commence pas à racheter les terrains, les propriétaires risquent de s’y construire, et il sera alors trop tard, affirme son porte-parole, Elie Forest. C’est un peu une course contre la montre.»

Longue haleine

Des démarches sont en cours depuis 2016 afin de racheter des terrains et former un parc régional sur la montagne. Quelque 83 hectares ont été rachetés jusqu’à maintenant parmi les 187 visées. Au total, 22 terrains ont été ciblés.

Ces acquisitions ont été effectuées via une fiducie gérée par ville de Rigaud ainsi que la MRC. Son objectif est de conserver les terrains à perpétuité. «On ne veut pas qu’un futur maire puisse revendre ces terrains-là, explique le maire de Rigaud, Hans Gruenwald. Ils vont être protégés au bénéfice des citoyens pour toujours.»

Cependant, la fiducie a besoin d’argent pour arriver à ses fins. Un montant de 1,7M$ a été dépensé jusqu’à maintenant pour acheter des terrains via, notamment, des subventions, mais dont 528 000$ provient directement de ses coffres.

«C’est très bien la fiducie, mais il faut de l’argent pour qu’elle puisse fonctionne, affirme M. Forest. On croit que le gouvernement provincial a son rôle à jouer.»

Cependant, avec la pandémie, les programmes de subventions dont la fiducie profitait n’ont pas été renouvelés, faisant en sorte que peu de rachat a été effectué récemment.

Le maire de Rigaud comprend le gouvernement, mais ne se cache pas, tout comme le regroupement, qu’il y a urgence d’agir. «Ils sont occupés à sauver des vies en ce moment dont je comprends, dit-il. Mais en même temps, on se doit de protéger le mont Rigaud.»

Suivi

Lors de la séance mensuelle du conseil de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, la lettre a été lue aux 23 élus de la région. Le préfet de la municipalité a alors proposé que la MRC envoie elle aussi une lettre à la députée de Soulanges allant dans le même sens que le regroupement.

«Je crois qu’on se doit de réitérer notre demande et de crier haut et fort au bureau de la députée qu’il est temps qu’il y ait quelque chose qui bouge dans ce dossier-là», a affirmé le préfet de la MRC, Patrick Bousez.

Cet appui encourage le regroupement. «C’est certain que ça aide d’avoir les 23 municipalités derrière cette cause», soutient Elie Forest.

La fiducie prévoit une séance d’information le 7 avril prochain afin d’informer la population plus en détail de l’avancement de ses démarches d’acquisition de terrains.

Articles similaires