Verdun

La Verdunoise Frédérique Caron reçoit l’or aux Jeux du Québec

La Verdunoise Frédérique Caron reçoit l’or aux Jeux du Québec
Photo: Gracieuseté


L’Insulaire de 13 ans, Frédérique Caron, a fait un passage remarqué en ski de fond aux Jeux du Québec, qui se sont déroulés la semaine dernière aux Plaines d’Abraham, à la capitale nationale. Elle a remporté deux médailles d’or, une pour le 2,5 km en pas de patin et une pour le 5 km en classique, en plus de se classer sixième en relais sprint classique équipe mixte avec Mika Comaniuk.

«En pas de patin, je m’y attendais un peu, c’était mon objectif parce que c’est ma force, mais j’aime les deux, soutient Frédérique Caron. En classique par contre, je ne m’y attendais pas vraiment, ça m’a un peu surprise parce qu’il y avait deux autres filles qui étaient super bonnes. Je pensais qu’elles aillaient me coller pendant toute la course, mais finalement ça s’est super bien passé et je suis vraiment contente.»

Avec des départs individuels aux 15 secondes, elle a été la quatrième à prendre son élan, avec pour objectif de toutes les rattraper. Bien que la sportive en ait doublé deux sur les trois, elle finit en première position, avec presque 20 secondes d’avance.

En ce qui concerne l’épreuve en classique, après deux compétitions qui se sont enchaînées, la fatigue commençait à se faire ressentir. Finalement, l’Insulaire a pris de l’avance dès le départ et a gagné un peu plus de temps à chaque tour, avec à peine moins de 20 secondes d’avance à l’arrivée.

Équipe
«Le ski de fond est un sport individuel, donc on n’a pas souvent la chance d’être en équipe. Je ne connaissais pas mon partenaire. C’est plus technique parce qu’il y a des zones d’échange, donc il faut toucher la personne pour qu’elle parte. C’est un petit stress additionnel», reconnaît l’adolescente.

Elle explique qu’elle se concentre uniquement sur sa partie de la course durant laquelle elle donne le meilleur de soi. Malgré une chute au départ qui l’a déstabilisée, elle a su se relever et finir la course d’un kilomètre, au total.

Cette année est particulièrement chargée en compétitions puisque Frédérique Caron a décidé d’affronter des filles de 14-15 ans, en plus de celles de son groupe d’âge, pour acquérir un maximum d’expérience. Elle participe présentement à ses premiers championnats canadiens au Centre de ski nordique de Nakkertok, près de Gatineau, puis fin mars, elle ira à la finale de la Coupe Québec à Morin Heights.

Parcours
Dès l’âge de deux ans, les parents de Frédérique Caron l’ont initié au ski de fond. «J’adore être à l’extérieur et c’est un sport très difficile alors ça donne l’opportunité de voir à quel point tu peux te dépasser, estime-t-elle. Pour cela, tu donnes le meilleur de toi-même à chaque course et entraînement.»

Elle apprécie les deux styles, tant le classique qui consiste à avancer dans deux traces parallèles, que le pas de patin qui peut s’apparenter au patin à glace.

Depuis cinq ans environ, elle participe à diverses compétitions qui se déroulent entre décembre et début avril. «Ce qu’il me plaît, c’est l’adrénaline au début d’une course et, à l’arrivée, tu es délivrée de ta performance. Quand tu arrives en compétition, tu connais tout le monde et tu as un point en commun avec eux», raconte l’Insulaire.
Frédérique Caron a choisi le programme sport-études du Collège de Montréal. Elle s’entraîne six jours par semaine, 2h30 par jour, au Mont-Saint-Bruno pendant l’hiver et en ski roulette au Mont-Royal et au circuit Gilles-Villeneuve de l’île Notre-Dame pendant l’été.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *