Île-des-Sœurs
08:00 18 juillet 2020 | mise à jour le: 15 juillet 2020 à 10:53 temps de lecture: 2 minutes

S’unir contre l’herbe à poux à Verdun

S’unir contre l’herbe à poux à Verdun
Photo: ArchivesL’herbe à poux prolifère surtout dans des friches ou des terrains vagues, en bordure des voies ferrées, des trottoirs et des routes.  

Une campagne contre l’herbe à poux a démarré dans l’arrondissement de Verdun. Elle vise à inciter le plus de résidents possible à arracher cette plante sur leur terrain, dans les parcs ou les ruelles.  

Mise sur pied par l’Association pulmonaire du Québec, cette campagne a pour but d’aider les personnes aux prises avec des allergies saisonnières. Au Québec, l’herbe à poux affecte 1 personne sur 8, ce qui représente des coûts de santé évalués à plus de 240 M$. L’objectif est donc d’enlever l’herbe à poux avant sa floraison en août où le pollen se propage et déclenche les réactions allergiques.

Le Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, a d’ailleurs fait savoir par voie de communiqué que les changements climatiques amènent un étalement des endroits où se retrouve l’herbe à poux. Il indique que des études ont démontré une baisse des allergies et de consommations de médicaments liée à l’arrachage de cette plante. 

La résidente Louise Constantin impliquée dans le mouvement depuis quelques années mentionne qu’il est très important de disposer de l’herbe à poux dans le sac à ordures et non dans le compost, afin d’en éviter sa propagation.

Elle se dit ravie de voir cette année que l’arrondissement et plusieurs organismes tels que Demain Verdun, la coopérative CAUS et la Maison de l’Environnement se joignent à la campagne. «[Il y a deux ans], il est vite apparu que l’ampleur du problème allait requérir des efforts davantage concertés et une plus forte participation», a souligné Mme Constantin.

Le 25 juillet de 10h à 12h a été retenu comme la journée phare de la campagne à Verdun, précédée d’une semaine d’actions d’arrachage de l’herbe à poux. 

L’herbe à poux peut causer de nombreux symptômes. Par exemple, des écoulements nasaux, des picotements, des éternuements et pour les gens asthmatique, cela peut déclencher une crise. 

Articles similaires