Île-des-Sœurs
08:00 19 décembre 2020 | mise à jour le: 19 décembre 2020 à 14:49 temps de lecture: 3 minutes

17 000 kilogrammes d’aliments invendus récupérés

17 000 kilogrammes d’aliments invendus récupérés
Photo: GracieusetéPlusieurs collectes sont effectuées à vélo durant l'année. 

La Maison de l’environnement de Verdun a produit un bilan de la deuxième année de son projet de circuit de collectes des denrées alimentaires invendues. Au total, environ 17 000 kg de nourriture ont pu être sauvés de la poubelle.

Grâce au circuit auquel 16 partenaires locaux contribuent, les produits récoltés sont acheminés à des organismes communautaires qui trient les aliments pour distribuer des paniers alimentaires ou encore les transformer en petits plats.

L’an dernier lors du projet pilote, il était estimé que 1 000 kg de nourriture avaient été récupérés en six mois. Ce chiffre serait toutefois sous-estimé puisqu’il n’y avait pas moyen de calculer exactement le poids des aliments. «Cette année, on s’est vraiment amélioré pour peser au mieux ce qu’on avait collecté, mais ce n’est pas encore parfait», indique l’agent de projet, Laurent Rousseau. Les 17 000 kg sont donc une estimation. Il y aurait même plus de nourriture récupérée.

M. Rousseau fait savoir que la demande en aide alimentaire est toujours plus grande, surtout avec les impacts de la crise sanitaire. «Avec la pandémie au printemps, le fait que certaines banques alimentaires ont dû fermer, ça a mis de la pression sur ceux qui restaient ouverts, indique-t-il. [Les banques] avaient besoin de plus de denrées.»

L’agent de projet souligne toutefois que le circuit de collecte des denrées invendues n’est qu’une petite voie d’alimentation auprès des organismes, qui pour la plupart font affaire avec Moisson Montréal. «Mais on vient compléter l’offre», ajoute-t-il. De plus, par la proximité du service, le circuit peut répondre à des besoins spécifiques d’un organisme, par exemple s’ils ont besoin davantage d’un produit en particulier.

Compost

En 2020, le circuit de collecte des denrées invendues a permis de composter 325 kg de résidus alimentaires  grâce à un partenariat avec la Coopérative de Solidarité Abondance Urbaine Solidaire (CAUS). Le compostage est effectué avec seulement deux organismes partenaires, soit Casa C.A.F.I et le Repaire jeunesse Dawson.

«L’année prochaine, on espère aller chercher plus de résidus organiques d’autres organismes, souligne M. Rousseau. On était quand même fier d’avoir ces 325 kg d’autant plus que ç’a été récupéré à vélo donc ça réduit encore plus [l’empreinte écologique].»

Le circuit de récupération alimentaire est une initiative du projet «Un toit, une table pour tous» lancé en 2019.

Pour l’avenir, l’un des grands axes du projet serait d’avoir un espace de quartier pour les besoins en aide alimentaire. Porté par la Concertation en développement social à Verdun (CDSV), le but est de pouvoir créer un espace en alimentation à Verdun pour actualiser les ressources du quartier et assurer ainsi une plus grande sécurité alimentaire. L’organisme est toujours à la recherche d’un local pour ce projet.

Articles similaires