Île-des-Sœurs
15:30 24 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 10:26 temps de lecture: 4 minutes

Nouveau plan de vision du secteur Dupuis-Hickson

Nouveau plan de vision du secteur Dupuis-Hickson
Photo: ArchivesLe secteur Dupuis-Hickson.

La semaine dernière, l’arrondissement a organisé virtuellement une consultation publique à propos de la refonte du secteur Dupuis-Hickson après avoir publié son nouveau document de vision urbanistique du quartier.

Le plan a identifié six principes fondamentaux, comme avoir un développement durable et novateur, un environnement qui induit une mobilité active et inclusive ainsi qu’avoir un cadre bâti et des aménagements à échelle humaine. La hauteur maximale des futurs bâtiments ne devrait pas dépasser huit étages.

Par ailleurs, l’arrondissement souhaite une meilleure gestion des eaux pluviales. Des solutions comme des jardins de pluies, des bassins de rétention ou l’utilisation de revêtements perméables sont des exemples de solutions envisagées.

Dans le document, il est aussi indiqué l’intention d’avoir un développement durable notamment en prévoyant des marges suffisantes pour la plantation d’arbres et en aménageant des toits verts.

Comme le secteur Dupuis-Hickson comporte beaucoup de surfaces minéralisées, cela engendre des îlots de chaleur urbains. Pour les contrer, le quartier pourrait avoir un nouveau corridor vert.

«L’idée de l’îlot planté du côté nord de la rue Dupuis a été suggérée, à différentes occasions, entre autres pour créer une zone tampon entre les usages et compléter un réseau d’espaces verts déjà existant ou à bonifier», peut-on lire dans le plan.

Des options durables participeront à créer un corridor vert entre différents secteurs d’intérêt pour leur verdissement. Ce corridor pourrait se rattacher au parc Grenier, qui par ailleurs sera réaménagé, ainsi qu’au tronçon déjà verdi qui longe la rue Rhéaume.

Mobilité active

L’administration souligne dans son énoncé que «l’amélioration du corridor cyclable longeant le canal, entre les rues Dupuis et de l’Église, est incontournable pour en assurer la pérennité».

Une nouvelle passerelle exclusive à la mobilité active dans l’axe de la rue Hickson pourrait voir le jour. Elle ferait un pont vers l’arrondissement du Sud-Ouest, au-dessus du canal de l’Aqueduc. De plus, la piste cyclable longeant le canal serait aménagée de façon sécuritaire avec notamment de l’éclairage et de la végétation.

Logements sociaux

Il existe une opportunité pour du logement social et communautaire, abordable et familial, peut-on lire dans le document. Cela permettrait de répondre aux besoins de l’arrondissement, lesquels sont évalués à plus de 1300 logements requis d’ici 2024.

«Quand je lis [le document], je suis un peu attristée de voir qu’il n’y a pas plus de choses concrètes. Ce que les gens souhaitent justement, puisqu’il y a beaucoup de gentrification à Verdun, c’est qu’on sache enfin que c’est pris en considération et que c’est noir sur blanc. Que ça ne sera pas entre les mains de promoteurs», s’est exprimée Isabelle Cataphard en consultation publique.

Le directeur du développement à l’arrondissement, Marc Rouleau, a souligné qu’il s’agissait d’un plan de vision et que la concrétisation était la prochaine étape. Il ajoute que plus de 90% des recommandations de l’Opération populaire d’aménagement (OPA) se retrouvent dans l’énoncé.

Des résidents s’inquiètent aussi de l’outil des projets particuliers de construction (PPCMOI) qui sera utilisé pour le réaménagement du secteur Dupuis-Hickson.

«Dans le secteur, il y a seulement quelques propriétaires qui possèdent plusieurs des lots et qui vont donc un peu pouvoir faire leur propre planification au privé, malgré qu’on essaie d’avoir une planification publique», mentionne Rosalie Bélanger Rioux, qui craint que cela ne respecte pas une quantité minimum de logements abordables.

M. Rouleau s’est fait rassurant. «On est très conscient à l’arrondissement qu’il y a des besoins de logements sociaux. C’est un des enjeux. Nous devons à l’arrondissement créer des logements et c’est une opportunité que nous avons présentement et on devra travailler tous ensemble pour aller chercher le maximum de subvention des gouvernements. C’est là qu’on va se concentrer pour avoir le maximum de logements», explique-t-il.

La consultation du secteur Dupuis-Hickson se poursuit jusqu’au 28 mars. Le public peut faire part de ses questions et commentaires sur realisonsmtl.ca.

5
Le secteur Dupuis-Hickson a une superficie d’environ cinq hectares (50 500 m2), ce qui correspond à 6,5 terrains de soccer de compétition internationale.

Articles similaires