Île-des-Sœurs
18:22 21 avril 2021 | mise à jour le: 21 avril 2021 à 18:30 temps de lecture: 3 minutes

Des pétitions pour l’avenir des enfants à l’arrondissement de Verdun

Des pétitions pour l’avenir des enfants à l’arrondissement de Verdun
Photo: 123RFL’une des pétitions concerne le projet d’école primaire à L’Île et l’autre la sauvegarde des places en CPE.

Deux pétitions circulent présentement à propos de deux dossiers importants pour la communauté verdunoise, soit le projet de troisième école à L’Île-des-Sœurs et la sauvegarde de places en Centre de la petite enfance (CPE). La députée provinciale Isabelle Melançon compte présenter les pétitions à l’Assemblée nationale prochainement.

Récemment, le CPE Pause-Parents-Enfants a appris que les 80 places à développer qui lui avait été accordées en décembre 2018 lui seraient retirées faute d’avoir trouvé un emplacement dans les délais de deux ans prescrit par le ministère de la Famille.

Le préambule de la pétition qui se retrouve sur le site de l’Assemblée nationale indique que depuis plus de deux ans, «le CPE étudie toutes les opportunités immobilières qui se présentent à Verdun et que certaines démarches sont encore en cours.»

L’objectif de la pétition est que le gouvernement provincial accorde un délai supplémentaire au CPE Pause-Patents-Enfants et qu’il réévalue sa décision de lui retirer 80 places, dont 15 étaient prévues en pouponnière.

Verdun compte 840 places en CPE pour 3940 enfants âgées de moins de quatre ans habitant l’arrondissement. Il s’agit de l’un des plus faibles ratios à Montréal.

La pétition a actuellement recueilli 870 signatures. La date limite pour signer le document est le 21 mai.

Besoins urgents

On parle depuis longtemps du problème de classes surchargées dans les écoles de L’Île-des-Sœurs. Pour remédier au problème, le ministère de l’Éducation a accepté en 2018 la demande pour la construction d’une 3e école à L’Île. Or, on ne connaît toujours pas l’emplacement ni l’échéancier prévu pour le projet de l’école qui devrait être primaire et secondaire.

L’école des Marguerite dépasse actuellement sa capacité d’accueil. En 2019, le Centre de service scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) a relocalisé des classes de 5e et 6e année dans un immeuble à bureaux pour combler la demande.

Les projections de la CSSMB prévoient que le problème s’accentuera au cours des prochaines années pour atteindre un taux d’occupation des élèves de 157 % pour l’année 2023-2024.

La pétition au sujet de la 3e école à L’Île-des-Sœurs interpelle le ministère de l’Éducation afin de connaître l’emplacement du futur établissement scolaire et l’échéancier de sa construction.

Jusqu’à présent, près de 200 citoyens ont signé cette pétition. La date limite pour signer le document est le 15 mai.

Pour consulter les deux pétitions: assnat.qc.ca.

Articles similaires