Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Une nouvelle salle de cinéma dans la Petite Italie

De gauche à droite : Aude Renaud-Lorrain, Giovanna Giordano et Roxanne Sayegh. Photo: Caroline Lefer-Palos / Métro Média

L’organisme de distribution de film et médiation culturelle Cinéma Public s’installe à la Casa d’Italia pour proposer un cinéma de quartier aux résidents de Villeray, Petite-Patrie et Parc-Ex.

Depuis le 1er septembre, la Casa d’Italia accueille un cinéma permanent en sous-sol. La maison culturelle italienne met sa salle de projection de 80 places à disposition de Cinéma Public. L’organisme proposera plusieurs séances par jour, du mercredi au dimanche inclus. La programmation se veut complémentaire à l’offre de cinéma de quartier déjà existante. «L’idée est de faire découvrir au public des films d’auteurs, classiques et récents, que l’on ne voit pas dans d’autres cinémas» explique la cofondatrice de Cinéma Public, Aude Renaud-Lorrain.

«L’idée, c’est d’avoir un cinéma vivant, en mouvement, sur petit et grand écran, qui anime la vie culturelle dans différents quartiers de Montréal»

Roxanne Sayegh, co-fondatrice de Cinéma Public.

La programmation se veut originale et inclusive. Des films indépendants québécois, français et nigérian, un documentaire chinois ainsi que des courts-métrages allemands seront à l’affiche de ce premier mois de projection. Cinéma Public proposera également des rencontres avec ceux qui font le cinéma, que ce soient les réalisateurs, mais aussi les techniciens ou les comédiens. L’organisme proposera aussi des séances hybrides mêlant cinéma et musique. «On reste dans l’idée de la projection, mais on éclate les genres pour aller dans la performance» explique Mme Renaud-Lorrain.

Un nouveau cinéma de quartier

Cinéma Public est né en avril 2021 avec une programmation en ligne. Après avoir diffusé des films au centre d’art le Livart durant l’été, les deux fondatrices cherchaient un lieu permanent. Aude Renaud-Lorrain et Roxanne Sayegh voulaient alors proposer une nouvelle offre de cinéma dans un quartier avec peu de salles. La Casa d’Italia, située en face du métro Jean Talon, s’est tout de suite montrée très intéressée. «Le projet est arrivé par l’invitation de la mairesse Giuliana Fumagalli. C’est formidable, surtout après deux ans de pandémie, c’est une bénédiction», se réjouit la coordinatrice des relations publiques de la Casa d’Italia, Giovanna Giordano.

Les deux jeunes femmes veulent s’implanter dans Villeray afin de proposer à ces résidents un véritable cinéma de quartier. «Il y a une population très curieuse, avec des gens qui sortent et qui sont avides d’évènements culturels. Le cinéma, c’est quand même une sortie de proximité, les gens ne veulent pas traverser la ville pour aller voir un film» dit Roxanne Sayegh.

Articles récents du même sujet