Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie

Compression budgétaire : la CSDM lance un cri d’alarme

Avec son plan de retour à l’équilibre budgétaire et les compressions annoncées par le gouvernement provincial, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) est obligée de couper dans les services aux élèves, notamment des psychoéducateurs et des conseillers pédagogiques.

« Nous avons fait des compressions additionnelles de l’ordre de 3 M$ en lien avec notre plan de redressement financier et ça fait déjà mal. Nous avons effectué de nombreuses réductions au siège social, au sein des cadres et au soutien administratif. Nous ne voulions pas en faire dans le service aux élèves, mais c’est là que nous en sommes rendus », explique la présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon.

Lors du conseil des commissaires du 21 mai, la CSDM a adopté son plan d’effectif du personnel 2014-2015 où plus de 88 postes ont été supprimés dans les écoles de Montréal. Il s’agit entre autres d’animateurs à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire, de psychologues et de secrétaires. Une situation qui a été décriée par de nombreux employés, dont 200 personnes qui ont assisté à la rencontre.

Toutefois, la CSDM pourrait devoir couper davantage de personnel si le gouvernement provincial demande de nouvelles compressions, lors du dépôt du budget.

« Nous lançons un cri d’alarme. Nous sommes inquiets pour l’avenir de nos élèves dans le contexte d’austérité annoncé par le gouvernement provincial […] qui va mettre à mal nos écoles publiques. Si nous devons faire face à des compressions majeures de l’ordre de 10 à 20 M$, nous serons obligés de couper dans les établissements scolaires », annonce la présidente, lors d’un point de presse tenu en présence de représentants d’élèves et de parents pour tenter de se faire entendre, le 2 juin.

« Les subventions qui nous sont accordées par le ministère ne sont pas suffisantes. Pour atteindre l’objectif du gouvernement de diplômer 80 % de nos élèves, ceux-ci ont besoin de ressources et d’accompagnement pendant tout leur parcours scolaire.

« La CSDM a effectué des coupes dans le réseau scolaire depuis quelques années et elles ont eu un impact direct sur les services aux élèves. Il n’y a plus de gras à couper. Nous sommes rendus à l’os. Un budget d’austérité nécessitant de nouvelles compressions ne ferait que diminuer encore plus les services à l’élève », affirme Jacques Dionne, commissaire parent de l’ordre secondaire de la CSDM.

« Depuis plusieurs années, on essaie de partir des projets et on fait des recommandations à la CSDM à propos notamment du retour des cours sur la sexualité. L’Association est très inquiète sur la pérennité de ceux-ci et la promotion de l’école publique », ajoute Ariel Boisvert-Hayes, présidente de l’Association des élèves de la CSDM.

Le ministre des Finances, Carlos Leitão, prononcera le discours sur le budget 2014-2015 le 4 juin, à l’Assemblée nationale. Il sera suivi du dépôt du Budget de dépenses 2014-2015 par le président du Conseil du trésor et ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, Martin Coiteux.

Articles récents du même sujet