Monde
06:00 14 mai 2015

L’homophobie et la transphobie en quelques chiffres

L’homophobie et la transphobie en quelques chiffres

Transphobie
(Cliquez sur l’image pour agrandir)

Métro s’est intéressé à l’évolution des droits des personnes transgenres dans le monde.

De plus en plus de pays reconnaissent les droits des transgenres et tentent de les protéger. Ainsi, en mars dernier, Malte est devenu le deuxième pays européen, après le Danemark, à permettre aux personnes transgenres de modifier leur statut légal sans avoir obtenu d’abord l’aval des autorités médicales ou de l’État. Et pourtant, la discrimination et la violence que subissent ces personnes restent préoccupantes. Ainsi, l’organisme Transgender Europe a recensé 1730 meurtres de transgenres l’an dernier.

«Sur le plan de la reconnaissance des droits des personnes LGBTI (NDLR: lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres et intersexuées), l’époque actuelle pourrait être comparée à celle durant laquelle l’esclavage a été aboli, c’est-à-dire la deuxième moitié du XIXe siècle», explique Tamara Adrián, coprésidente de l’Association légale internationale pour les lesbiennes, les gais, les bisexuels et les transgenres, depuis le Venezuela où elle habite. «Quand elles n’ont pas d’identité légale qui correspond à leur identité de genre, les personnes transgenres se retrouvent dans une situation similaire à celle d’un immigrant illégal. C’est très difficile pour elles d’obtenir un diplôme, de trouver un bon travail et de jouir des mêmes droits fondamentaux que le reste de la population.»

Dans les pays où l’accès à une identité légale correspondant à l’identité de genre a été facilité, les experts ont pu observer une progression rapide de l’inclusion de la population transgenre, ainsi qu’une diminution de la violence et de la discrimination dont elle est souvent l’objet, comme en font foi des études menées récemment au Mexique et en Argentine.

«Oui, les choses s’améliorent dans le monde. Bien des sociétés deviennent plus tolérantes envers les personnes transgenres», confirme Vreer Verkerke, une Néerlandaise transgenre de 59 ans qui vit à Amsterdam. «Mais il reste du chemin à faire. En ce qui me concerne, les plus grandes difficultés auxquelles je dois faire face sont liées à mon apparence, qui révèle que je suis transgenre. Or, ce n’est pas valorisé. Les réactions que je suscite sont variées: elles peuvent aller de la violence et des agressions jusqu’aux insultes et à la discrimination. Aux Pays-Bas, 29% des personnes transgenres occupent un emploi pour lequel elles sont surqualifiées ou, pire, sont au chômage. Et souvent, les employeurs tentent de licencier les employés qui effectuent leur transition de genre de manière visible au travail. Les organismes de promotion de l’égalité de l’Union européenne aussi bien que les tribunaux condamnent cette pratique.»

«Vous devriez adapter votre perception des gens à ce qu’ils disent être et ressentir, au lieu de vous fier seulement à leur corps. Personne n’a besoin d’examiner son propre corps pour savoir qui il est.» – Andreja Pejić, mannequin australienne transgenre de 23 ans

Ces dernières années, plusieurs célébrités ont fait avancer la cause des personnes transgenres. Ainsi, la vedette de téléréalité américaine Bruce Jenner, qui a annoncé sa transition vers le genre féminin en avril dernier, devrait susciter une meilleure compréhension et acceptation de la part de la population, espère la communauté LGBT. L’an dernier, la top-modèle australienne Andreja Pejić, après avoir subi une chirurgie pour devenir physiologiquement une femme, a fait publiquement la promotion de la diversité, en expliquant pourquoi l’industrie de la mode devrait faire preuve de plus d’ouverture. Dans une entrevue exclusive accordée à Métro, elle précise que sa sortie «a tout à voir avec le fait de prouver [s]a valeur dans l’industrie, de défendre les droits des personnes transgenres et d’obtenir davantage de respect pour les mannequins transgenres. Parce qu’en ce moment, du respect, il n’y en a aucun.»

De fait, bien du travail reste à accomplir pour que les droits des transgenres soient respectés. «Pour vraiment atteindre l’égalité, il faut que la diversité des genres soit acceptée partout, aussi bien dans le cadre de la vie privée que dans le domaine légal, et dans toutes les couches de la société», affirme Vreer Verkerke. «Les leaders religieux devraient plaider en faveur de l’ouverture à la diversité, plutôt que de bannir les personnes transgenres et de les condamner à vivre en marge de la société. Il faudrait voir émerger une société et même une planète tournées vers l’acceptation et la reconnaissance de tous les êtres humains, quels que soient leur genre en termes d’identité et d’expression, leur origine raciale ou leur orientation sexuelle.»

Quatre figures de proue du mouvement transgenre

transgender laverne coxLaverne Cox. Cette actrice afro-américaine est un porte-étendard du mouvement LGBT. Elle est connue surtout pour son rôle de Sophia Burset, une femme transgenre qui purge une peine de prison pour fraude, dans la série de Netflix Orange Is the New Black. Laverne, qui n’a que 30 ans, est la première personne ouvertement transgenre à avoir été en lice pour le prix Emmy de la meilleure actrice; elle a reçu cette nomination l’an dernier, justement pour son rôle dans Orange Is the New Black. En outre, elle est la première personne transgenre à avoir fait la couverture du magazine Time.

transgender chaz bonoChaz Bono. Né Chastity Sun Bono, le fils de Sonny Bono et de Cher est un musicien américain qui a complété sa transition vers le genre masculin en 2010. Un documentaire sur son expérience, intitulé Becoming Chaz, a été présenté au festival du film de Sundance en 2011. Chaz a aussi publié quelques ouvrages, dont Transition: Becoming Who I Was Always Meant To Be, dans lequel il explique le processus qui lui a permis de devenir un homme.

Bruce Jenner taking a walk in Beverly Hills as he films for his reality show 'Keeping Up with the Kardashians'.  Jenner is seen wearing toning aerobic sneakers, similar to the ones endorsed by his stepdaughter Kim Kardashian Los Angeles, California - 23.03.11 Mandatory Credit: The Media Circuit/ WENN.comBruce Jenner. Cet ex-athlète olympique pourrait bien être la prochaine icône de la communauté transgenre. Acteur de téléréalité américain très connu en raison de son rôle dans Keeping Up with the Kardashians, il a annoncé en avril, dans le cadre d’une entrevue hypermédiatisée, qu’il avait entamé le processus de transition pour devenir une femme. Aux Jeux olympiques de 1976 à Montréal, il avait remporté l’or au décathlon et établi un nouveau record du monde.

transgender conchita wurstConchita Wurst. Cette chanteuse et drag-queen autrichienne a largement contribué à faire connaître l’identité LGBT dans le monde entier. Avec ses longs cheveux et sa barbe fournie, elle a remporté le concours Eurovision 2014 grâce à la chanson Rise Like a Phoenix, ce qui en a fait une véritable idole parmi les LGBT de partout. L’artiste de 26 ans défend les droits des personnes LGBT dans les parlements du monde, et ne perd jamais une occasion de promouvoir la cause dans ses activités sociales ou durant ses concerts.

À lire vendredi: La transphobie à Montréal