Au boulot!
05:00 4 mars 2020 | mise à jour le: 4 mars 2020 à 05:14 temps de lecture: 3 minutes

Investir dans le mieux-être des employés

Investir dans le mieux-être des employés
Photo: Métro

J’ai pris connaissance d’un rapport présenté par Morneau Shepell sur le mieux-être des employés, et les résultats de l’étude éclaireront quiconque œuvre dans une organisation.

À la question: «Les employés accordent-ils réellement de l’importance aux investissements visant à favoriser la santé mentale et le mieux-être au travail?» on a découvert que 77% des employés envisageraient de changer d’emploi pour le même salaire si on leur offrait un meilleur soutien en matière de mieux-être personnel.

Santé mentale

En fait, dans tous les pays visés par l’étude, la santé mentale est le facteur no 1 du mieux-être au travail. Bien avant les primes ou les festivités. Les gens ont besoin de savoir que vous vous préoccupez d’eux en tant qu’êtres humains et non pas seulement en tant qu’outils de production.

En secret, chacun se demande: «Est-ce que j’ai ma place ici et est-ce que je suis apprécié?» La réponse qu’on donne à cette question est importante. Elle aura un impact sur le niveau d’engagement, le désir de contribuer au succès de l’organisation et la capacité à continuer d’investir des efforts malgré les changements et le tourbillon quotidien.

Il est possible de réduire de 15 à 33 % les coûts associés à la santé psychologique en mettant en place des politiques et des programmes efficaces, selon Morneau Shepell.

La responsabilité

Il est facile, à la lumière de ces chiffres, de se dire que le service des ressources humaines d’une entreprise devrait faire plus en ce domaine, mais c’est pousser les responsabilités dans la cour des voisins. C’est à chaque niveau de la hiérarchie qu’il faut se soucier du mieux-être des gens. Les superviseurs, les gestionnaires et les contremaîtres ont tous une responsabilité.

Pour être franc, je dirais que c’est la responsabilité de chacun. Si vous constatez qu’un collègue va moins bien aujourd’hui, même si vous n’êtes pas son patron, il vous revient de lui demander comment il va et si vous pouvez faire quelque chose pour lui. C’est ainsi qu’on bâtit la cohésion.

Remarquez que, selon la même étude, les sources de stress varient d’une personne à une autre: 22% disent que leur milieu de travail en est la cause principale, 21% l’imputent à leurs problèmes financiers, 19% disent qu’il s’agit de problèmes personnels et 15% font référence à des troubles physiques.

Vous souhaitez avoir un milieu de travail sain qui favorise votre croissance? Sachez que cela passe également par le mieux-être de vos collègues. Vous pouvez agir de manière positive dès aujourd’hui en étant à l’écoute de ce qu’ils vivent et en encourageant votre organisation à faire de la santé mentale une priorité.

Articles similaires