Benoit Charette

Toyota RAV4 2019: 22 ans déjà

Toyota RAV4 2019: 22 ans déjà
Photo: Collaboration spéciale

Rappelez-vous ce petit camion aux airs un peu simplistes qui s’est présenté sur nos routes en 1997. Il a été un succès instantané et, si vous portez attention, vous verrez qu’il arrive encore à l’occasion d’en croiser ça et là. Le RAV4 connaît encore beaucoup de succès après toutes ces années.

Juste l’an dernier, il s’est vendu 51 000 exemplaires du RAV4, un record pour un modèle qui arrivait en fin de carrière. Ce n’est pas banal!

Il semble que les designers ont enfin compris qu’au-delà d’une fiabilité inébranlable et d’une excellente qualité de fabrication, il est intéressant qu’un véhicule ait de la gueule, une caractéristique qui faisait défaut chez Toyota.

Le nouveau RAV4 joue d’un peu plus d’audace dans son approche stylistique. Le dessin est plus robuste, en particulier au niveau de la partie avant et de la calandre, pour créer une silhouette plus découpée. Pour ratisser plus large dans son potentiel de clients, le RAV4 propose différentes variations sur un même thème. Alors que le modèle hybride est plus élégant, la version Trail projette une image plus aventurière. Le nouveau RAV4 est aussi un peu plus gros.

Habitacle spacieux
La sobriété a toujours été le maître mot chez Toyota, et rien ne change à ce chapitre pour le RAV4, à l’exception peut-être de la version Trail, qui offre de petites touches d’excentricité. L’agencement est toutefois moderne et pratique, en plus d’être doté des dernières technologies multimédias et de quelques surprises bien pensées. Toyota fait toujours confiance à son système Entune  pour la gestion multimédia. Celui-ci est compatible avec Apple Carplay. Il exclut toutefois les utilisateurs de téléphones Androïd.

Motorisation simple et efficace
Le modèle RAV4 est équipé de la mécanique 4 cylindres de la plus récente Camry. La puissance du moteur est en hausse à 203 chevaux pour les modèles à essence et à 219 chevaux pour les modèles hybrides.  Jumelée à une boîte automatique à huit rapports qui fournit une meilleure plage de puissance que l’ancienne boîte à six rapports, elle permet aussi de diminuer la consommation de carburant. Sur le modèle hybride du RAV4, le moteur est associé à une transmission CVT. Le conducteur obtiendra une économie de carburant évaluée à 7,8 litres aux 100 km dans la version hybride et à 8,3 litres pour les modèles à essence.

Une conduite sans reproche
La conduite du RAV4 n’est pas impressionnante, mais on sent la qualité derrière le produit. La base provient de la plateforme TNGA (Toyota New Global Architecture) et fournit une assise solide qui favorise le confort, la sécurité et les qualités utilitaires. L’empattement plus long ainsi que l’élargissement des voies avant et arrière assurent une conduite plus stable.

La carrosserie offre par ailleurs une rigidité accrue de 57 % par rapport à sa devancière. Cette nouvelle plateforme permet de placer le moteur plus bas et donc d’abaisser le centre de gravité pour une plus grande maniabilité.

La grande fiabilité du RAV4, sa qualité de construction, son espace supplémentaire et une économie de carburant en hausse devraient suffire largement à convaincre beaucoup d’acheteurs qui vont payer de 27 000$ à 40 000$ pour les versions les plus cossues.

Fiche d’appréciation

Forces

  • Fiabilité
  • Excellente valeur de revente
  • Silence de roulement

Faiblesses

  • Système d’infodivertissement inutilement compliqué
  • Pas d’Androïd auto

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *