Benoit Charette

Volvo V60 2019: Une familiale appréciée

Volvo V60 2019: Une familiale appréciée

Quelle bonne nouvelle que de constater que des constructeurs automobiles prennent encore la peine de fabriquer autre chose que des utilitaires!

Les familiales sont une espèce en voie d’extinction, mais Volvo a décidé de se différencier des trop nombreux multisegments sur la route avec son modèle V60. Partageant ses bases avec la nouvelle berline S60, il apporte le style élégant du plus grand véhicule V90 dans un format généreux qui va plaire aux familles.

Mêmes mécaniques
Comme le modèle S60, la familiale V60 est livrée dans les versions T5 à traction et T6 4RM. Les deux utilisent un moteur de 4 cylindres turbo de 2,0 L produisant 250 chevaux et 258 lb-pi de couple dans la version T5. La version T6 est dotée pour sa part d’un compresseur de suralimentation pour extirper 316 chevaux et 295 lb-pi. Une transmission automatique à huit vitesses accompagne les deux groupes motopropulseurs.

Les concurrents les plus proches du modèle V60 de Volvo seraient les véhicules Audi Allroad, BMW Série 3 Touring et Mercedes Classe C wagon. Pour ce qui est de l’espace, il faut ajouter le modèle Outback, de Subaru, dont le raffinement n’est pas le même.

Un intérieur raffiné
La cabine du véhicule V60, de Volvo, est construite autour d’un grand écran tactile abritant le système d’infodivertissement Sensus Connect. C’est là que résident la plupart des commandes secondaires de la voiture. L’équipement est assez complet. Notre modèle T6 à l’essai – en plus d’être doté des équipements attendus d’une telle voiture, comme la climatisation automatique à deux zones, un tableau de bord personnalisable avec écran LCD de 8,0 po, des réglages électriques, un toit panoramique, des sièges avant chauffants et un rétroviseur à atténuation automatique – possédait une grappe de jauge entièrement numérique, un système de navigation, une garniture intérieure en bois et un tableau de bord en cuir cousu main.

Une belle sensation de conduite
Malgré les 316 chevaux sous le capot de notre modèle d’essai, la familiale V60 ne semble pas avoir de gènes sportifs. Oui, elle possède l’élégance et le raffinement européen dans sa conduite, mais ce n’est pas une voiture allemande. Elle n’a donc pas ce dynamisme et la fibre haute performance qu’aiment exploiter Audi, BMW et Mercedes. La conduite se fait en douceur, dans le confort. Il y a bien un mode dynamique qui donne de l’aplomb à cette familiale, mais la conduite générale est beaucoup plus détendue, la suspension, plus douce, et la direction, plus légère. Ce n’est pas une critique, mais plutôt une constatation. Son grand confort transforme une très longue randonnée en partie de plaisir, car même après huit heures au volant, le conducteur est encore en forme, tellement cette voiture incite à la relaxation. Tout le monde ne peut prôner le dynamisme à tout prix.

Le véhicule V60, mis à l’essai, était bien équipé avec quelque 10 000 $ d’options (incluant un système audio Bowers & Wilkins à 3 750 $). Il affichait un prix dépassant 65 000 $. Ce n’est pas donné, mais l’acheteur aura à ce prix un confort impérial et un modèle unique dans son quartier.

 

Fiche d’appréciation

Forces
• Sièges ultra-confortables
• Espace généreux

Faiblesses
• Moteur un peu effacé
• Écran tactile un peu compliqué
• Fiabilité encore inconnue

***


Un modèle plus sportif
Un nouveau modèle sera conçu par le fabricant anglais MINI. Celui-ci souhaite donner suite à un modèle qu’il avait présenté au dernier Salon de l’auto de Francfort, en 2017. Ce véhicule affichait un style extrême, avec un ensemble de jupes et un aileron massif à l’arrière de pneus surdimensionnés. Bref, tout l’attirail nécessaire pour capter l’attention. Sous le capot, le nouveau modèle sera doté d’un moteur de 

4 cylindres de 2 litres turbo et de 300 chevaux. Impossible pour le moment de savoir si cette puissance sera transmise aux seules roues avant ou aux quatre roues. L’arrivée de ce modèle sur le marché est prévue pour 2020, et il sera appelé GP. Seulement 3 000 exemplaires seront offerts. 

***

 

Rivian courtisé par GM et Amazon
GM et Amazon s’intéressent aux camions électriques fabriqués par l’entreprise floridienne, dont l’autonomie atteindrait 600 km dans les versions les plus performantes. D’après l’agence de presse Reuters, GM serait prêt à mettre deux milliards sur la table rapidement. Un dénouement est attendu d’ici la fin du mois. Deux modèles de camions électriques du fabricant américain ont été présentés en novembre dernier, au Salon de l’auto de Los Angeles. Ils doivent être mis en vente d’ici la fin de l’année.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Denis Rouillier

    Très bien