Opinions
13:11 26 avril 2021 | mise à jour le: 26 avril 2021 à 13:19 temps de lecture: 2 minutes

Opinion sur le projet REM de l’Est

Opinion sur le projet REM de l’Est

En tant que membre de la Coalition REM-RDP, j’ai été heureux que deux partis d’opposition à l’Assemblée nationale du Québec aient interrogé le parti au pouvoir sur le projet REM de l’Est. Lors d’une conférence de presse le 23 avril, Enrico Ciccone, porte-parole du PLQ en matière de transport, a déclaré que les 57 000 résidents de Rivière-des-Prairies ont vraiment besoin d’un transport en commun rapide plus efficace. En plus, tant Enrico Ciccone que Joel Arsenau, porte-parole transport du PQ, ont demandé au CDPQ Infra une plus grande transparence financière sur le projet REM de l’Est dans un article de La Presse du 23 avril. Un projet, je dirais, qui exclut encore des dizaines de milliers d’habitants.

En plus du lancement d’une pétition à lire à l’Assemblée nationale du Québec, l’une des premières actions de la Coalition REM-RDP a été de rejoindre Chantal Rouleau, ministre junior des Transports et ministre de la Métropole. Mme Rouleau détient ces dossiers pour TOUS les Québécois et TOUS les Montréalais. Mme Rouleau n’a toujours pas répondu de manière significative à nos communications. Cela est surprenant car elle connaît la nécessité d’un transport rapide plus efficace pour RDP: elle a été mairesse d’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-Aux-Trembles pendant près d’une décennie. Ou peut-être ne devrait-il pas être surprenant que le projet REM de l’Est, tel qu’il se présente actuellement, ne profite vraiment qu’à Pointe-aux-Trembles… qui est le siège de Mme Rouleau à l’Assemblée nationale du Québec. Je laisse aux lecteurs le soin de tirer leurs propres conclusions…

Pietro Mercuri
Résident de RDP
Membre de la Coalition REM-RDP

Articles similaires