Parlons cash

Trois mesures du budget pour sauver de l’argent (à part le 500$)

Budget
A chrome piggy bank and silver bullion coins. Photo: iStock

La mesure phare du budget provincial est le chèque de 500$ offert aux Québécois gagnant moins de 100 000$. Mais d’autres mesures pourront te permettre de sauver de l’argent si tu sais les exploiter.

1. Intérêts sur les prêts étudiants

Combien de dettes as-tu accumulé pendant tes études? Trop? Le gouvernement offre une deuxième année de répit pour ce qui est du remboursement des intérêts sur leurs dettes étudiantes.

Mais l’allégement n’est pas automatique, il faut le demander à son institution financière. Le montant d’argent qui restera dans vos poches dépend du taux d’intérêt du prêt, de son amortissement et des versements anticipés s’il y a lieu. En moyenne, il s’agit d’une somme de 190$ environ.

Ou si tu préfères «clairer» ta dette plus rapidement, tu peux garder les mêmes versements. L’entièreté de la somme sera alors versée pour le remboursement du capital.

2. Accès élargi aux prêts et bourses

Pour ceux qui sont encore aux études collégiales ou universitaires, Québec a aussi annoncé une mesure dont on a peu entendu parler. Il s’agit du relèvement des seuils d’admissibilité au programme de prêts et bourses. Jusqu’à présent, le revenu de tes parents n’était pas pris en compte s’il était inférieur à 50 000$ et que tes deux parents vivaient ensemble. Ce montant passe à 75 000$. Idem si ton parent principal vit seul (65 000$) ou lorsque tu vis avec un conjoint qui a un certain salaire (63 000$).

Ça veut dire que tu as beaucoup plus de chances de te qualifier pour un prêt, ou même une bourse.

3. Dons pour la culture

Si tu as déjà de l’argent à ta disposition, tu pourrais t’en servir pour aider le milieu culturel… et épargner un peu d’impôt. Le crédit d’impôt encourageant les dons en culture devient permanent alors qu’il devait se terminer cette année. C’est une mesure très ciblée mais qui donne un vrai coup de pouce à la culture: jusqu’à présent, 180 donateurs ont injecté 24 M$ dans les différentes organisations culturelles de la province.

Elle concerne le premier don important en argent d’un philanthrope, de 5000$ à 25 000$, en procurant un crédit d’impôt de 25% qui s’ajoute aux crédits pour dons de bienfaisance déjà prévus au fédéral et au provincial.

Si tu gagnes 150 000$ et tu verses un premier don de 5000$, tu peux obtenir un remboursement de 1187$ du crédit d’impôt pour don de bienfaisance du fédéral, 1276$ du crédit d’impôt provincial équivalent et 1250$ pour le crédit d’impôt pour un premier don en culture. Son don de 5000$ lui a ainsi coûté 1287$.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet