Parlons bacon

Inflation: le guide ultime pour survivre à la hausse des prix

Photo: Archives Métro
Anastasia Barbuzzi - Hardbacon

Un récent sondage de l’Institut Angus Reid montre que 57% des Canadiens ont déclaré avoir eu de la difficulté à nourrir leur famille récemment. C’est une augmentation par rapport au taux de 36% observé en 2019, tout cela à cause de l’inflation canadienne. Alors, qu’est-ce que vous pouvez faire faire pour l’empêcher de faire des ravages dans votre vie?

Si vous vous demandiez comment les Canadiens se sentent vraiment par rapport à la hausse des prix, un récent sondage Nanos a révélé que l’inflation et le coût de la vie étaient cités comme la principale source d’anxiété. En outre, 87% des Canadiens sont plus enclins à s’inquiéter de la hausse des prix des biens de consommation courante que de la hausse des taux d’intérêt.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire face à l’inflation canadienne

De nombreux experts estiment que l’inadéquation pandémique entre l’offre et la demande pourrait avoir des répercussions durables sur notre économie.

En prévision d’une inflation croissante ou lorsque l’inflation est élevée, il y a certaines choses que vous voudrez faire avec votre argent. Par exemple, certains experts recommandent de canaliser l’argent vers des placements à haut rendement au lieu de s’en tenir à des véhicules d’investissement moins risqués.

Quels investissements sont les meilleurs pour l’inflation?

Dans une récente entrevue accordée à Advisor’s Edge, Patrick O’Toole, vice-président des titres à revenu fixe mondiaux chez Gestion d’actifs CIBC, a recommandé aux investisseurs de se détourner des obligations moyennes du gouvernement du Canada. Il a également suggéré de s’éloigner des obligations de sociétés de qualité. Il a plutôt conseillé d’acheter des produits comprenant des obligations à haut rendement.

De nos jours, les conseillers financiers et les comptables interrogent également leurs clients sur l’argent qu’ils ont à la banque ou dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Pour les personnes à faible revenu qui planifient leur retraite, la question de savoir s’il est préférable de placer l’argent dans un REER ou un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) a fait l’objet d’un long débat. L’élément à retenir est le suivant: votre épargne doit croître à un taux supérieur à l’inflation canadienne.

L’inflation au Canada et les produits de placement

On s’entend généralement pour dire que vous devez investir une partie de votre argent dans des placements qui peuvent vous procurer un revenu plus élevé. Les actions, les fonds indiciels ou les fonds négociés en bourse (FNB) sont des exemples de ces véhicules d’investissement. Les actions et l’immobilier sont devenus des véhicules de placement populaires, surtout pour les milléniaux canadiens qui peuvent se permettre d’acheter l’un ou l’autre, ou encore les deux.

L’immobilier devient toutefois plus difficile d’accès comme placement pour ceux qui n’ont pas les poches profondes.

Arrêtez-moi si vous avez déjà entendu ceci: le marché du logement a explosé et les prix des maisons sont plus élevés que jamais. Maintenant, il y a une disparité encore plus grande entre les maisons disponibles sur le marché et le manque de logements abordables dont les gens ont besoin.

Bien que la valeur d’une maison puisse s’apprécier, il a été démontré à maintes reprises que les actions peuvent surpasser les investissements dans l’immobilier, notamment en raison des fluctuations du marché.

Qu’en est-il des actions, des fonds et des cryptomonnaies?

Aujourd’hui plus que jamais, les actions sont une option séduisante pour les jeunes et les moins jeunes. Comme les investissements immobiliers, vous pouvez acheter et vendre des actions cinq jours par semaine. Les fonds négociés en bourse sont également disponibles. Les plateformes de négociation de cryptomonnaies sont ouvertes toute la journée, tous les jours. Et la barrière à l’entrée est beaucoup moins grande que pour le marché immobilier.

Bien sûr, les rendements positifs ne sont jamais garantis. Lorsque les gens gagnent de l’argent, ils veulent en dépenser, ce qui alimente la demande des consommateurs. À leur tour, les entreprises gagnent de l’argent en satisfaisant cette demande et plus leurs revenus augmentent, plus le rendement de votre investissement est élevé.

Comment se préparer dès maintenant à l’inflation canadienne

Il serait injuste envers vous, cher lecteur, de terminer ce guide pour survivre à la hausse des prix sans vous donner quelques conseils concrets à mettre en pratique.

Réévaluez votre consommation

Commencez par examiner l’augmentation du coût des produits et de l’énergie que vous utilisez le plus. Cette liste d’articles comprendra très probablement la nourriture, les vêtements, les transports, l’eau et l’essence. Le plus simple est de passer en revue au moins trois mois d’achats ou de factures pour chacun de ces articles afin d’avoir une idée précise de ce que vous dépensez, mois après mois.

Par exemple, le ménage moyen devrait payer 29 $ de plus par an pour l’eau cette année, ce qui portera la facture moyenne de 951 $ à 979 $. Le prix de l’essence a également atteint des sommets.

Lorsque vous savez combien d’argent vous dépensez pour votre consommation, il est plus facile de réévaluer votre budget.

Si vous n’avez pas hâte de réévaluer votre budget en raison de l’inflation canadienne, c’est très probablement parce que vous n’êtes pas enthousiaste à l’idée de couper quelque chose en particulier.

Heureusement, le tri de votre budget est simplifié grâce à des applications gratuites de budgétisation comme Hardbacon.

Acheter à l’avance

En ce qui concerne la budgétisation et les dépenses, il peut être judicieux d’acheter à l’avance quelque chose dont vous avez envie ou besoin. Si votre budget vous le permet, devancez la pénurie de l’offre et cherchez la meilleure affaire que vous puissiez trouver.

Prenons l’exemple des téléviseurs. Vous voulez toucher le point sensible du marché entre l’automne et le début de l’hiver, lorsque les soldes des Fêtes commencent et que la sortie des nouveaux modèles en janvier arrive. Vous pouvez également acheter des articles de Noël à prix réduit cette année et les utiliser l’année suivante. Oui, achetez ces lumières de Noël le lendemain du Nouvel An. Vous voulez un barbecue? Achetez-le à la fin de l’été et utilisez-le l’année prochaine.

Négocier une augmentation de salaire

Un autre facteur sombre de l’inflation canadienne est que plus les choses coûtent cher, plus il faut essayer de gagner de l’argent. Heureusement, il existe une solution à ce problème: obtenir une augmentation de salaire.

De nos jours, les experts recommandent de demander une augmentation de salaire liée au coût de la vie. Celle-ci devrait être au moins 6% à 10% supérieure à votre revenu actuel pour ceux qui ne travaillent pas dans le secteur privé. Cela vous permettra de rester à égalité ou d’avoir un peu d’avance à la fin de l’année.

Vous pouvez également gagner plus d’argent avec une activité secondaire. Les gens gagnent beaucoup d’argent sur des sites comme Upwork et Fiverr pendant leur temps libre.

Faites de la place dans votre budget pour investir

Une fois que vous avez maîtrisé tout le reste, il va sans dire que vous devez faire de la place dans votre budget pour investir. Vous pouvez également consacrer une plus grande part de votre budget à l’investissement ou à la diversification de votre portefeuille de placements. À une époque où tout semble menacer la croissance de votre argent, l’investir dans les marchés émergents n’est qu’un moyen supplémentaire d’aller de l’avant.

Ce contenu a été produit en partenariat avec Hardbacon. Pour en savoir plus sur Hardbacon et ses services, visitez le site hardbacon.ca

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet