Carrières

Hommes et femmes n’auraient pas les mêmes exigences pour leurs partenaires potentiels

Hommes et femmes n’auraient pas les mêmes exigences pour leurs partenaires potentiels
Photo by: Getty Images/TongRo Images RFa couple holding hands

Une nouvelle recherche montre que certains internautes sont particulièrement exigeants quant au niveau d’études de leurs partenaires potentiels sur les sites de rencontres.

Des chercheurs de la Queensland University of Technology ont suivi 41 936 hommes et femmes âgés de 18 à 80 ans, membres du site de rencontres RSVP.  Ils ont analysé les 219 013 prises de contact des participants sur une période de 4 mois en 2016 et ont trouvé que dans toutes les catégories d’âge, les femmes étaient plus susceptibles que les hommes de déclarer leurs préférences quant au niveau d’instruction qu’elles préféraient chez leur partenaire.

Cependant, lorsqu’ils ont exclu les membres indifférents au niveau d’éducation, ils ont trouvé que les préférences des femmes et des hommes variaient selon les groupes d’âge. Ils ont noté que les femmes autour de 40 ans étaient plus difficiles concernant le niveau d’études, optant pour des partenaires potentiels affichant un niveau similaire ou supérieur au leur. Les exigences des dames décroissent ensuite avec l’âge, et après 40 ans, ce sont les hommes qui deviennent plus exigeants.

«Des recherches précédentes sur les sites de rencontres avaient montré des préférences similaires ou plus fortes chez les femmes pour trouver un partenaire ayant fait des études, mais comme nos données comprennent des sujets de 18 à 80 ans, nous pouvons montrer de manière exhaustive comment ces préférences changent», a souligné le coauteur de l’étude publiée dans Psychological Science, Stephen Whyte.

L’évolution favorise les femmes très sélectives quant à leurs partenaires et, dans de nombreuses cultures, les femmes ont tendance à utiliser le niveau d’instruction comme indicateur de qualité parce qu’il est souvent associé au statut social et à l’intelligence. – Stephen Whyte, coauteur de l’étude

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires