Carrières

Emploi: Comptable d’aujourd’hui, loin des clichés

Emploi: Comptable d’aujourd’hui, loin des clichés
Photo by: Getty Images/iStockphotoYoung finance market analyst in eyeglasses working at sunny office on laptop while sitting at wooden table.Businessman analyze document in his hands.Graphs and diagramm on notebook screen.Blurred

Fini le comptable qui passe sa journée avec un tableau Excel et une calculatrice. Le métier de comptable est désormais au cœur des stratégies d’entreprise. Gros plan.

«On a souvent en tête l’image du comptable habillé en brun, qui mange son petit sandwich pas de croûtes à son bureau… Ça, je vous dirais que ça relève du cliché ou de la caricature», dit Jean-François Audet, un comptable professionnel agréé âgé dans la mi-trentaine et plein d’assurance, récemment nommé associé chez FL Fuller Landau.

«La réalité, poursuit-il, c’est que la profession s’est beaucoup dynamisée ces dernières années. Elle s’est adaptée au monde des affaires, qui évolue à vitesse grand V avec l’essor des TI, du big data et des enjeux de cybersécurité.»

Spécialisé en redressement d’entreprises, Jean-François Audet constate qu’il n’y a pas deux journées pareilles, en raison de la variété des mandats et des entreprises. De plus, il estime passer plus de temps à interagir avec des clients qu’à additionner des colonnes de chiffres sur son ordinateur. C’est pourquoi, à son avis, le métier de comptable exige un talent de communication.

«Je dois parfois gérer quatre ou cinq dossiers de front, dit-il. Je suis en contact avec la banque et les entreprises. Si je n’avais pas de bonnes compétences communicationnelles, je ne pourrais pas mener mes dossiers à terme.»

Au-delà de l’aspect financier, les comptables sont impliqués dans la stratégie d’affaires des entreprises. On voit depuis longtemps des comptables siéger aux conseils d’administration, mais leurs responsabilités vont en grandissant, puisque plusieurs CFO (chief financial officier) prennent en charge le volet «cybersécurité» des organisations.

«Les défis à relever sont nombreux, conclut Jean-François Audet. Et surtout, les perspectives d’emploi sont extrêmement intéressantes pour les diplômés, tant sur le plan du salaire que sur celui des types d’emploi sur le marché.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *