Carrières

Curriculum vitæ : 4 erreurs à éviter

Curriculum vitæ : 4 erreurs à éviter
Photo: Getty images

Lorsqu’un employeur reçoit un curriculum vitæ, il prend environ 15 secondes pour le lire. Il faut donc éviter les erreurs qui le feraient délaisser sa lecture!

Omettre la lettre de présentation
Un curriculum vitæ devrait toujours être accompagné d’une courte lettre de présentation. Dans certains cas, le non-respect de cette règle pourrait entraîner le rejet immédiat de la candidature de la personne.

Étaler sa vie personnelle
L’employeur n’a pas besoin de connaître vos passions pour le jardinage, la randonnée pédestre ou la lecture. De même, il est inutile voire nuisible d’indiquer son âge, sa date de naissance, son état civil ou d’autres informations personnelles sur son CV. Insérer une photo? Mauvaise idée… sauf s’il s’agit d’une agence de distribution artistique!

5
Lors de sa courte lecture, le recruteur va tenter de repérer 5 informations : le nom du candidat; le nom de l’entreprise pour laquelle il travaille actuellement et l’intitulé du poste; les dates de début et de fin des emplois précédents; les expériences précédentes; et les études.

Présenter un CV «brouillon»
Un CV peu soigné ne risque qu’une chose : être rejeté d’emblée! Pour capter l’attention et faire bonne impression, il faut miser sur la propreté, la clarté et la sobriété de son document. Et pour mettre toutes les chances de son côté, faire vérifier le tout (mise en pages, orthographe, etc.) par un professionnel de la rédaction est souhaitable.

Détailler son parcours
Il n’est pas nécessaire de relater toutes ses expériences de travail dans son curriculum vitæ. Idéalement, il ne faut rapporter que celles ayant un lien direct avec le poste convoité. Il en va de même pour les tâches et les responsabilités : il faut faire preuve de concision en énumérant seulement celles qui cadrent avec les exigences de l’emploi.