Techno

Aperçu du Samsung Galaxy Note 10

Aperçu du Samsung Galaxy Note 10
Photo: Maxime Johnson

Un immense écran qui recouvre toute la surface du téléphone: le concept n’est pas nouveau, mais rarement a-t-il été aussi impressionnant qu’avec les Galaxy Note 10 et Note 10+, dévoilés aujourd’hui par Samsung. Voici mes premières impressions des appareils, qui ont tout de même plus que leur écran à offrir.

Design : l’écran avant tout

Le Galaxy Note 10 est offert en deux variantes, le Note 10, avec un écran de 6,3 pouces, et le Note 10+, avec un écran de 6.8 pouces. Dans les deux cas, ceux-ci occupent presque toute la place. Le cadre autour est minime, le lecteur d’empreintes digitales est situé sous l’écran et l’espace occupé par la caméra frontale dans l’écran est encore plus petit avec le Galaxy S10.

Entre les mains, le Galaxy Note 10+ se démarque particulièrement. Sa taille sera trop imposante pour plusieurs, mais on apprécie notamment sa minceur et sa solidité. Le format est pratique pour lire, mais on a certainement envie d’y regarder un film ou de jouer à un jeu vidéo.

Comme à l’habitude avec Samsung, les écrans AMOLED sont d’une excellente qualité, avec des couleurs riches et une bonne luminosité. L’écran des Note 10 devrait aussi émettre moins de lumière bleu pour préserver les yeux de l’utilisateur le soir, mais il n’est pas clair pour l’instant à quel point la fonctionnalité sera meilleure que les fonctions logicielles du genre habituelles.

Pour le reste, notons que les Galaxy offrent un design simple, avec deux boutons seulement sur le côté. Ceux-ci intègrent un seul haut-parleur au bas, aucune prise audio 3,5 mm (malheureusement) et un port USB-C. Ils sont offerts en plusieurs couleurs, dont certaines assez audacieuses, comme c’est de plus en plus souvent le cas dans l’industrie.

Caractéristiques : repousser les limites

La gamme Galaxy Note est toujours l’occasion de repousser les limites pour Samsung, et cette nouvelle édition poursuit la tradition. Le Note 10 est par exemple doté d’un processeur Snapdragon 855, de 256 Go de mémoire par défaut et d’un système de refroidissement pour s’assurer de performances maximales pendant les jeux vidéo.

L’appareil est aussi offert avec des piles très respectables de 3500 mAh et 4300 mAh respectivement. On a déjà vu plus gros, mais Samsung continue d’opter pour la précaution après les déboires du Galaxy Note 7.

L’entreprise coréenne pousse toutefois la note du côté de la recharge. Les Note 10 sont compatibles avec la recharge rapide sans fil, mais surtout avec la recharge filaire « super rapide », jusqu’à 45W. C’est plus que le Huawei Pro P30, qui offre pour sa part une recharge de 40W. L’appareil sera toutefois vendu avec un chargeur un peu moins puissant.

Pour le reste, notons que le téléphone est doté d’un capteur d’empreintes digitales sous l’écran. Cette technologie ne m’a pas impressionné jusqu’à présent, reste à voir si le Note 10 me fera changer d’idée (je n’ai pas eu l’occasion d’essayer le lecteur au lancement).

S-Pen avec détection de mouvements

Le stylet numérique S-Pen est évidemment de retour. Celui-ci est désormais doté de détecteurs de mouvements en six axes, ce qui permet d’effectuer des gestes avec le stylet pour effectuer des actions.

Les développeurs pourront intégrer ces mouvements dans leurs applications, mais pour l’instant, l’usage le plus intéressant semble pour contrôler l’appareil photo du téléphone, lorsqu’on l’utilise sur un trépied, par exemple.

Caméra: en attendant le S11

Côté caméras, justement, les Note 10 offrent le même module que le Galaxy S10 lancé au printemps. On y retrouve un objectif grand angle avec ouverture F2.2 et capteur de 16 mégapixels, un capteur principal de 12 mégapixels avec une ouverture F1.5 et un objectif rapproché F2.1 de 12 mégapixels.

Les principales nouveautés se situent surtout du côté du logiciel. On y retrouve par exemple un effet bokeh en vidéo et de nouveaux effets en réalité augmentée pour dessiner autour de quelqu’un, par exemple.

Notons que le Note 10+ est pour sa part équipé d’un nouveau capteur de type time-of-flight, qui est pour l’instant utilisé pour numériser des objets en trois dimensions. Samsung pourrait y trouver d’autres usages avec le temps, mais pour l’instant, je n’ai pas l’impression que sa présence devrait influencer les acheteurs qui hésiteront entre le 10 et le 10+.

Galaxy Note 10 s’intègre aux PC Windows

Samsung s’est associé à Microsoft pour le lancement du Note 10, et les deux entreprises ont présenté quelques intégrations entre le téléphone et les services de Microsoft.

Le Note 10 sera notamment compatible par défaut avec l’application Your Phone de Windows 10. Après avoir entré ses informations une première fois, il suffit d’appuyer sur un bouton dans le téléphone pour voir apparaître son écran sur son PC Windows. On peut alors contrôler ses applications, en plus de partager des photos ou envoyer des textos, comme c’est toujours le cas avec cette application.

Samsung et Microsoft devraient aussi combiner la galerie photo du Note 10 au service OneDrive, mais la fonctionnalité ne sera pas offerte au lancement.

Autre petit détail, Samsung a adapté sa fonctionnalité Dex pour qu’elle puisse maintenant être utilisée avec n’importe quel ordinateur Windows, et non seulement un écran HDMI. En branchant son Note 10 dans un PC, avec son câble USB habituel, il sera possible d’utiliser l’interface Dex pour accéder à ses données et contrôler ses applications. Je doute que beaucoup de monde utiliseront la fonctionnalité, mais elle pourrait peut-être intéresser ceux qui doivent à l’occasion utiliser des ordinateurs partagés, par exemple.

Les Galaxy Note 10 et Note 10+ seront offerts dès le 23 août chez la plupart des opérateurs au Canada. Le plus petit des deux est vendu à partir de 1259$ sans entente, et le Note 10+ est vendu à partir de 1459$ sans entente. J’aurai l’occasion de publier un test complet plus près de leur lancement.