Santé
10:09 2 septembre 2020 | mise à jour le: 2 septembre 2020 à 10:09 temps de lecture: 3 minutes

Les promesses du CBN pour la santé

Les promesses du CBN pour la santé
Photo: 123RFCBN

L’entreprise américaine Hola vient de lancer des gélules à base d’extraits de valériane, de camomille, et d’un cannabinoïde peu connu, le CBN.

Le CBN serait un allié naturel très efficace pour retrouver le sommeil, et la recherche médicale s’intéresse beaucoup à cette molécule dont les vertus pourraient aller bien au-delà de son usage principal.

Comment fonctionnent les cannabinoïdes?

Les effets du cannabis sont dus à l’existence du système endocannabinoïde dans le corps humain. Présent chez tous les vertébrés, ce système, découvert au début des années 1990, se compose de cannabinoïdes, de récepteurs cannabinoïdes (appelés CB1 et CB2) et d’enzymes. Il a une fonction de régulation, qu’il accomplit en maintenant un équilibre cellulaire dans le corps humain.

Les molécules cannabinoïdes exogènes que l’on trouve dans le cannabis, comme le THC et le CBD, font l’objet de recherches médicales et sont déjà en vente pour des usages médicaux dans de nombreux pays. Le THC est une molécule psychoactive réputée pour ses propriétés euphorisantes, désinhibant et stimulantes, et est utilisée en médecine pour atténuer les effets secondaires des chimiothérapies.

Le CBD est plus connu pour ses bienfaits relaxants, mais n’est pas psychoactif. En effet, tandis que le THC agit sur le récepteur CB1 (action directe sur le cerveau) et est considéré comme une drogue par la Convention sur les substances psychotropes de l’ONU, le CBD, qui n’agit que sur le récepteur CB2 (système immunitaire et système nerveux), n’est pas considéré comme une drogue.

Qu’en est-il du CBN?

Le cannabinol, ou CBN, est absent de la plante à l’origine, il est synthétisé à partir du THC par l’exposition à la chaleur et à la lumière.

Si elle ne fait pas le bonheur des fumeurs de cannabis (la présence de CBN, identifiable par la couleur marron qu’il donne à la plante, signifie moins de THC), elle fait celui des chercheurs, notamment par l’absence d’effets psychoactifs lors de sa consommation. En effet, cette molécule est très peu assimilable par le récepteur CB1, mais parfaitement assimilable par le CB2.

Son effet le plus observé sur le corps est l’effet sédatif. Mais plusieurs études à petite échelle montrent que ses vertus médicinales pourraient être utiles dans le traitement des douleurs chroniques, des infections bactériennes, des crises d’épilepsie, de la croissance des tissus osseux, du psoriasis et des brûlures.

Une autre voie a également été entrevue dans la synergie du CBN et du CBD, dont les effets combinés ouvriraient de nouvelles pistes de traitements.

Articles similaires