Santé
05:00 3 novembre 2020 | mise à jour le: 3 novembre 2020 à 07:20 temps de lecture: 4 minutes

Vaccination contre la grippe: les rendez-vous s’envolent

Vaccination contre la grippe: les rendez-vous s’envolent
Photo: Archives Métro

L’engouement pour la vaccination contre la grippe saisonnière se poursuit. Au lendemain du début officiel de la campagne, le 1er novembre, les plages de rendez-vous disponibles s’étaient déjà presque toutes envolées.

Trouver une place était alors presque mission impossible. Sur le site Internet Clicsanté.ca, CLSC et les cliniques affichaient pour la plupart «complet» pour tout le mois de novembre.

«Il y a un engouement partout à Montréal, au-delà de l’est de Montréal», confirme Julie Provencher, directrice du programme jeunesse et activités de santé publique pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’île-de-Montréal.

Les 4400 créneaux affichés le 19 octobre étaient presque tous déjà complets 48 heures plus tard. Pendant ce temps, sur la ligne téléphonique, les agentes recevaient plus de 1000 appels téléphoniques par jour, si bien que 4400 nouvelles plages horaires seront ajoutées ce mercredi pour le mois de novembre.

Le constat est le même au CIUSS du Nord-de-l’île-de-Montréal. «La demande pour se faire vacciner est effectivement plus forte que les années précédentes», indique par courriel Séléna Champagne, conseillère aux relations médias et aux affaires publiques. Des plages horaires seront ajoutées «au fur et à mesure», ajoute-t-elle.

Ruée vers les pharmacies

Pour la première fois cette année, les pharmacies sont mises à contribution.

Mais les quelque vingt pharmacies de l’est et du centre de Montréal que Métro a pu joindre affichaient presque toutes complet pour le mois de novembre, du moins pour la vaccination gratuite.

«Il y’a encore quelques places, mais elles sont plutôt rares […] Quand les plages horaires ont ouvert, les gens se sont manifestés très rapidement, soit au téléphone soit en ligne» explique en entrevue Bernard Godbout, vice-président, mise en marché et marketing pour les 400 Familiprix au Québec.

Les prochains créneaux disponibles seront seulement disponibles pour le mois de décembre, «en fonction des doses disponibles», souligne M. Godbout.

«Déjà au mois d’octobre, on sentait beaucoup de pression des patients qui voulaient se faire vacciner. Il n’y avait déjà une liste d’attente.» -Bernard Godbout, vice-président, mise en marché et marketing aux pharmacies Familiprix.

Les personnes à risque ciblées

Contrairement aux années passées, la vaccination gratuite contre l’influenza est offerte sur rendez-vous seulement et cible les personnes les plus à risque – les gens atteints de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 75 ans et les gens en contact avec des bébés de moins de six mois.

La vaccination est aussi offerte gratuitement aux proches de personnes à risque de complications, aux travailleurs de la santé, aux enfants de 6 à 23 mois ainsi qu’aux personnes en bonne santé de 60 à 74 ans.

«On se fie à la bonne foi des gens, souligne Mme Provencher. Les plages au Québec sont limitées. Il ne faudrait pas que les gens qui ne sont pas du tout ciblés décident de se faire vacciner. Mais c’est vraiment important pour les gens à risque de développer une forme plus grave de la maladie le fassent. »

Plus de vaccins

Québec a obtenu 30% de plus de vaccins que l’an dernier, ce qui sera suffisant pour répondre à la demande, précise dans un courriel Marie-Hélène Émond, des relations avec les médias du ministère de la Santé et des Services sociaux.

La demande n’a jamais dépassé l’offre mentionne  pour sa part, Christian Merciari, conseiller en communication au CIUSSS de l’Est-de-l’île de Montréal. Au total, le CIUSSS  offrira 29 610 plages de vaccination cette saison. Entre 2016 et 2018, c’est plutôt de 15000 à 22000 personnes qui se sont prévalues de l’offre en vaccination en ambulatoire.

Avec Nicolas Brasseur 

Articles similaires