Manger et boire local

Mise à l’essai de la souris Razer Naga (2014)

Photo: Maxime Johnson

Le fabricant d’accessoires Razer dévoile aujourd’hui sa nouvelle souris pour joueurs Razer Naga 2014, que j’ai eu l’occasion d’essayer depuis quelques temps maintenant. Il s’agit d’une souris qui devrait plaire aux joueurs avancés de jeux en ligne massivement multijoueur, qui recherchent un maximum de boutons programmables.

Tout comme son prédécesseur sorti en 2012, la nouvelle Naga offre une grille de 12 boutons différents, tous accessibles du pouce.

Force est de reconnaître que cette configuration n’est pas pour tout le monde. D’ailleurs, bien des joueurs préféreront sans doute avoir un peu moins de choix, mais que ceux-ci soient plus faciles à accéder rapidement sans risque de se tromper, ce qui arrive quand même souvent aux novices avec la Naga. La configuration a quand même définitivement ses adeptes, puisque la Naga serait la souris pour les jeux massivement en ligne (MMO) la plus vendue dans le monde, selon Razer (une catégorie qui est ceci dit assez pointue!).

En plus de la grille de 12 boutons, l’utilisateur peut aussi programmer les deux boutons habituels de la souris, la molette (enfoncer, mais aussi pousser à gauche et à droite, une nouveauté de l’édition 2014) et deux petits boutons sur le dessous de celle-ci, que les joueurs programmeront par exemple pour changer la résolution de la souris (laser, jusqu’à 8200 ppi).

En tout, ce sont donc 19 boutons qui sont programmables à l’aide du logiciel Razer Synapse 2.0.

Design
La nouvelle Naga offre un design assez similaire à l’édition de 2012, sauf que les trois panneaux interchangeables de droite ont été remplacés par un seul design, qui devrait convenir à toutes les mains (il convient à la mienne, du moins). Les douze boutons de la grille latérale ont aussi été légèrement modifiés, pour que ceux-ci soient plus facilement reconnaissables avec son pouce en plein action.

Celle-ci est équipée d’un long câble en tissus de 7 pieds, et elle offre une finition noire assez rugueuse avec plusieurs ampoules DEL vertes, aux couleurs de la compagnie (il est possible de désactiver ces dernières).

Seule déception pour moi, la Naga 2014 est encore trop légère. L’ajout de poids, ne serait-ce qu’optionnels, aurait définitivement apprécié.

Notons que la Razer Naga 2014 est aussi offerte pour les gauchers.

Logiciel
synapse

La Naga 2014 peut être paramétrée avec le même logiciel Synapse 2.0 qui était offert avec la Naga 2012. Celui-ci permet de programmer chacun des 19 boutons de la souris, mais aussi d’enregistrer des séries de commandes Macro, d’associer ses profils avec des programmes spécifiques, etc. Le logiciel est puissant, mais il nécessite malheureusement un enregistrement en ligne pour fonctionner.

Pqour ceux qui ne jouent pas très souvent, le logiciel permet aussi d’associer d’autres commandes plus générales aux boutons, comme des applications, des sites web, le contrôle multimédia, etc.

La nouveauté la plus intéressante cette année est toutefois la possibilité de modifier la configuration de sa souris sans quitter son jeu (pour les utilisateurs sous Windows uniquement). Il est possible d’ajuster la transparence de la fenêtre qui s’affiche, ce qui limite l’intrusion. Il est aussi possible d’afficher en superposition les fonctions associées à ses 12 boutons, toujours sans quitter son jeu.

On achète?
La souris Razer Naga 2014 est définitivement un choix à considérer pour les joueurs de MMO qui utilisent abondamment les touches numériques sur leurs claviers, et qui sont suffisamment habiles pour gérer 19 boutons programmables en même temps. Pour les joueurs un peu moins avancés, une autre souris, comme la Naga Hex, avec six plus gros boutons seulement sur le côté) serait probablement à privilégier.

La Razer Naga 2014 est offerte dès aujourd’hui, pour 79,99$.

Articles récents du même sujet