Techno

Stephen King s'en prend à la censure dans les jeux vidéo

L’auteur américain Stephen King s’attaque cette semaine au controversé projet de loi proposé à la Chambre des représentants de l’État du Massachusetts d’interdire aux mineurs d’acheter des jeux vidéo violents.

Dans la chronique qu’il écrit pour l’hebdomadaire Entertainment Weekly, le célèbre auteur de nouvelles et de romans d’horreur a souligné que ce projet de loi soumis par la représentante démocrate Linda Dorcena Forry est une attaque à la démocratie et que les résultats de son adoption pourraient s’avérer « désastreux ».

« Ça me rend fou quand des politiciens tentent de remplacer les parents dans ce genre de décision, écrit Stephen King. Et ça me rend encore plus fou de constater comment les politiciens se servent de la culture populaire pour se laver les mains, poursuit-il. C’est facile, voire amusant, pour eux de se débarrasser du gros éléphant dans leur salon [la réelle violence] pour se concentrer sur une cible beaucoup plus vulnérable. »

L’auteur de 60 ans souligne dans son texte que les jeux vidéo sont déjà classés en fonction de leur degré de violence, ce qui permet aux parents de décider si leurs enfants peuvent ou non se les procurer. King ajoute que les lois permettant l’utilisation des armes à feu sont beaucoup plus dangereuses que les jeux vidéo.

Rappelons que la controverse sur les jeux vidéo est un sujet de préoccupation qui fait souvent les manchettes aux États-Unis. La sortie du jeu Manhunt 2, réputé comme étant excessivement violent, a récemment créé toute une polémique aux États-Unis, mais également en Australie et en Grande-Bretagne.

Articles récents du même sujet