Soutenez

QuebecTorrent devient Torrent411

La fin de QuebecTorrent aura été de courte durée. Le site Internet Peer-To-Peer vient de renaître de ses cendres en Malaisie.


Dans
un courriel transféré à Branchez-Vous!, des individus qui prétendent
être les administrateurs de QuebecTorrent soulignent le lancement de
leur nouveau site, Torrent411. « Ne laissez pas quiconque vous dicter
vos choix! Torrent411.com est là pour reprendre où nous avions laissé
», est-il notamment écrit dans le courriel.

Selon ce qu’affirment les administrateurs du nouveau site Internet,
tous les comptes d’utilisateurs de QuebecTorrent ainsi que les fichiers
disponibles ont été transférés avec succès dans les nouveaux serveurs
en Malaisie.

Seul le fondateur de QuebecTorrent, Sébastien Brûlotte (Doditz), ne
ferait pas partie des administrateurs du nouveau site Internet. La Cour
supérieure du Québec lui interdit de participer au partage de fichiers
protégés par des droits d’auteur.

Entre la création de QuebecTorrent en 2006 et la fin
de ses opérations la semaine dernière, le site Internet a attiré 100
000 membres qui se sont échangé plus de 2700 téraoctets de données via
le réseau BitTorrent. Cette quantité de données équivaut à 580 000
films ou 50 millions d’albums encodés en format MP3.

Le service de téléchargement illégal faisait face à plus d’une
trentaine de poursuites judiciaires intentées par des maisons de
production québécoises, dont Musicor, Zone 3 musique et TVA Groupe Inc.
En échange de l’admission par Sébastien Brûlotte que son site Internet
était nuisible à l’industrie du divertissement, les plaignants ont
cependant laissé tomber leurs poursuites de 200 000 $ en dommages
qu’ils intentaient.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.