Sports

Cinq moments marquants du match du Canadien

La Presse canadienne - La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Voici cinq moments marquants du match disputé jeudi soir au Centre Bell entre les Rangers de New York et le Canadien de Montréal.

Plekanec donne l’avance au Canadien

Tomas Plekanec a amorcé la rencontre avec le plus grand total de points parmi les joueurs actifs du Canadien contre les Rangers de New York et il a ajouté à son total à 6:59 de la première période. Le vétéran tchèque a inscrit un 30e point et son 13e but en carrière à son 45e match face à la formation new-yorkaise lorsqu’il a poussé le disque derrière le gardien Alexandar Georgiev alors qu’il avait été oublié à l’embouchure du filet, à la gauche du gardien recrue. Après un tir de Brendan Gallagher bloqué par le défenseur John Gilmour, Paul Byron est parvenu à s’emparer du disque dans le cercle gauche des mises en jeu et a effectué une passe parfaite à Plekanec.

Georgiev se tire bien d’affaire

Si les joueurs du Canadien ont pris quelques minutes avant de se mettre en marche en première période, une fois qu’ils ont trouvé leurs jambes, ils ont maintes fois testé Alexandar Georgiev, un gardien recrue qui en était à son tout premier match dans la LNH. Le Bulgare de 22 ans s’est notamment distingué sur des tirs successifs de Max Pacioretty, décoché de l’enclave, et de Brendan Gallagher, qui avait réussi à s’emparer du retour malgré la présence du défenseur Neal Pionk tout juste à ses côtés, pendant une punition à John Gilmour à mi-chemin du premier vingt.

Noah Juulsen fait bonne première impression

À son tout premier match en carrière dans la Ligue nationale de hockey, le défenseur Noah Juulsen n’a pas moisi sur le banc pendant les 20 premières minutes de jeu. Durant cette première période, Juulsen a passé exactement six minutes une seconde sur la patinoire, principalement auprès de Karl Alzner, avec lequel il a d’ailleurs amorcé la rencontre. De ce total, le défenseur de 20 ans a joué pendant 1:24 en désavantage numérique et a montré une bonne dose de courage en bloquant un puissant tir de Mika Zibanejad pendant que Artturi Lehkonen se trouvait au banc des punitions. Juulsen a même eu une belle chance de marquer après avoir reçu une passe précise de Charles Hudon. Toutefois, son tir a raté la cible.

Un but facile pour Jeff Petry

Jeff Petry a non seulement continué d’améliorer sa marque personnelle au chapitre des buts marqués, il a atteint la dizaine pour la première fois de sa carrière, à 3:50 de la deuxième période. Voyant qu’il y avait une grande ouverture du côté gauche de la défensive des Rangers, Petry s’est dirigé vers le filet adverse et a reçu une passe parfaite de Charles Hudon. Le défenseur américain n’a eu qu’à pousser le disque dans une cage déserte pour ce qui s’est probablement avéré l’un de ses buts les plus faciles depuis son arrivée dans la LNH.

Kevin Hayes joue les troubles-fête

Muselés par Antti Niemi durant 57 minutes, les hommes d’Alain Vigneault ont cependant joué les troubles-fête en avantage numérique alors qu’il restait trois minutes seulement à écouler à la rencontre. Un but qui a cependant semé la confusion. Sur la séquence, Niemi a d’abord fait l’arrêt suite à un tir de la ligne bleue de Tony DeAngelo, mais un retour de lancer a permis à Kevin Hayes de noircir la feuille de pointage. Toutefois, le but a rapidement été refusé puisque les arbitres ont considéré que Hayes avait poussé la rondelle dans le but avec son patin. La décision, contestée par le clan des Rangers, a été par la suite renversée, puisque la reprise vidéo a montré que Hayes avait touché la rondelle avec son bâton avant qu’elle pénètre dans le filet.

Articles récents du même sujet