Sports

Hudon et Juulsen ont fait bonne impression

Michel Lamarche, La Presse canadienne - La Presse Canadienne

MONTRÉAL — De l’aveu de Charles Hudon, le Canadien de Montréal a joué un très bon match, jeudi soir, contre les Rangers de New York. Pourtant, c’est davantage de Hudon qu’il était question après la victoire de 3-1 du Tricolore que de la performance globale de l’équipe. De Hudon et aussi de Noah Juulsen.

Bien que les points ne viennent pas nécessairement aussi rapidement que le principal intéressé le souhaiterait peut-être, Hudon donne l’impression d’être de plus en plus à l’aise sur la patinoire.

«Mon père m’a toujours dit que c’est après Noël que l’on voit la différence entre les hommes et les enfants. Après Noël, je veux toujours être meilleur qu’en début d’année. Je veux être le meilleur sur la patinoire, mettre beaucoup de pression sur les défenseurs. Je récupère beaucoup de rondelles de cette façon-là. Il faut juste que je continue à faire ça et on verra. Je ne me concentre pas vraiment sur mes statistiques personnelles, j’essaie seulement de me présenter à chaque match.»

Selon Claude Julien, Hudon fait partie du groupe de jeunes joueurs que le Tricolore veut voir s’améliorer d’ici la fin du calendrier. Et l’entraîneur-chef du Canadien sent que cette amélioration est présente.

«Je l’ai souvent dit, nos jeunes joueurs progressent bien. Et avec l’expérience, avec le temps, on voit de plus en plus ce qu’ils peuvent apporter à l’équipe.»

«Dans le cas de Charles, il possède une bonne vision, il a un bon tir et il n’a pas peur de s’impliquer physiquement. Il devient de plus en plus confiant. C’est ce que j’aime dans cette difficile saison: nous voyons une progression à des endroits où nous avons besoin de voir une progression.»

La progression dont parle Julien, Brendan Gallagher l’a aussi remarquée quand il parle de Hudon.

«L’an dernier, il est allé dans la Ligue américaine, il a montré ce qu’il pouvait faire et il a présenté de bonnes statistiques. Vous regardez son sang-froid. Il a vécu de l’adversité cette saison, et il a très bien géré le tout. C’est quelque chose que vous voulez voir d’un jeune joueur. Lorsque vous jouez avec lui, vous voyez le genre de joueur qu’il est. Il est capable de provoquer des choses à partir de rien.»

Le match de jeudi a aussi permis à Noah Juulsen de montrer de très belles qualités, le tout à son premier match dans la LNH. Il a joué pendant un peu plus de 17 minutes, affiché un ratio défensif de plus-2, décoché deux tirs aux buts et donné quatre mises en échec. Il a même passé près de trois minutes sur la patinoire lorsque le Canadien jouait à court d’un homme.

Ce baptême de feu a permis à Claude Julien de valider ce qu’il avait déjà vu de son jeune défenseur. D’ailleurs, Juulsen faisait partie de la formation partante du Canadien, auprès de Karl Alzner.

«Je pense que c’était une façon de lui montrer confiance», a expliqué Julien pour motiver sa décision de l’envoyer sur la patinoire dès le début de la rencontre.

«Mon message avec les jeunes est toujours le même, c’est de ne pas s’inquiéter de nous. Par là, je veux dire qu’il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs. On veut qu’ils jouent avec confiance, on veut leur donner la chance de se faire valoir et on veut qu’ils s’amusent. Si on lui a fait amorcer le match, c’est parce qu’on avait quand même confiance en lui. Pendant le camp d’entraînement, même s’il s’est blessé tôt, on a vu des choses de lui qui nous ont démontré qu’il était capable de commencer un match à ce niveau-ci. Je pense que ça lui a enlevé ses papillons tôt dans le match.»

Tout en avouant sa nervosité en début de rencontre, Juulsen semblait satisfait de cette première sortie avec le Canadien.

«Je crois que ça s’est bien passé et que j’ai bien joué. J’ai essayé d’amener la même façon de jouer qu’avec le Rocket. J’étais excité d’apprendre qu’on m’avait rappelé. C’est le rêve de tous les jeunes que de jouer dans la LNH et j’espère pouvoir le poursuivre.»

Articles récents du même sujet