Sports

Rugby féminin: Fiorino devient l'entraîneur-chef

TORONTO — Rugby Canada a officialisé la décision, mardi, confirmant l’embauche de Sandro Fiorino comme nouvel entraîneur-chef de l’équipe canadienne de rugby féminin.

Âgé de 46 ans, Fiorino agissait à titre d’entraîneur-chef par intérim depuis novembre, alors qu’il avait remplacé François Ratier. Ce dernier avait accepté un poste d’entraîneur-chef au sein de l’Académie nationale XV de Rugby Canada, à Langford, en Colombie-Britannique. Récemment, Ratier a quitté cet emploi pour devenir directeur général et directeur technique de Rugby Québec.

Fiorino restera l’entraîneur-chef de l’Académie nationale de rugby à sept, située à Toronto et qui s’occupe d’identifier et de développer la nouvelle génération de talent.

Fiorino hérite d’une équipe en transition après qu’elle eut terminé au cinquième rang de la Coupe du monde de rugby féminin, en 2017, sous la tutelle de Ratier. Des vétéranes, comme la capitaine Kelly Russell, ont notamment pris leur retraite.

Fiorino pourrait toutefois compter sur des joueuses d’expérience comme Magali Harvey, Laura Russell (la soeur de Kelly), Elissa Alarie, Andrea Burk, Lori Josephson, Daleaka Menin, Cindy Nelles et Karen Paquin.

Rugby Canada a aussi nommé Jack Hanratty à titre d’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine des moins de 20 ans.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *