Le Sportnographe

Trois choses à faire en attendant la fin du congé

Trois choses à faire en attendant la fin du congé
Photo by: Vincent Ethier/GettyMONTREAL, QC - JANUARY 23: Montreal Canadiens goaltender Carey Price (31) sprays water on his head during the first period of the NHL game between the Arizona Coyotes and the Montreal Canadiens on January 23, 2019, at the Bell Centre in Montreal, QC (Photo by Vincent Ethier/Icon Sportswire via Getty Images)

À part le shutdown de Donald Trump et la crise des gilets jaunes (pas celle des Prédateurs de Nashville, celle en France), il y a très peu de choses qui peuvent affecter l’ordre mondial autant qu’une pause dans le calendrier de Canadien.

Depuis hier, Canadien est en congé, et ce, jusqu’au 2 février prochain. Dix jours sans match de Canadien, ça laisse beaucoup de temps libres à combler. Voici donc trois idées qui pourraient vous changer les idées en attendant le retour de vos préférés.

Premièrement, pourquoi ne pas en profiter pour essayer de trouver une solution aux problèmes de l’équipe en avantage numérique. Peut-être que si vous preniez tout le temps que vous consacrez habituellement à regarder l’avant-match, le match et l’après-match à réfléchir, vous pourriez trouver la bonne combinaison de joueurs qui permettrait à Canadien de quitter le bas du classement au chapitre du jeu de puissance. Ne suffira ensuite qu’à appeler Ron pour lui expliquer votre recette miracle.

«Parfois, lorsque tu mènes 2-0, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, ben tu veux pas tenter le diable par la queue.» Marc Denis, analyste à RDS

Deuxièmement, il s’agit d’une bonne occasion d’imaginer une série d’échanges que pourrait faire Marc Bergevin pour que son équipe devienne une aspirante à la Coupe Stanley. On parle bien sûr ici d’échanges qui n’affecteraient pas le noyau de l’équipe, impliquerait des joueurs qui ne sont pas en fin de contrat et qui, surtout, ne sacrifieraient aucun jeune espoir d’avenir du futur. Ça devrait vous occuper pour au moins un soir ou deux. Trois si vous êtes un peu lent.

Troisièmement, si tout ça ne vous suffit pas, vous aurez toujours la possibilité de vous étendre sur une peau de vache près du foyer, une coupe de bière domestique dans la main, en rêvant à l’avenir radieux qui attend Canadien avec tous ces attaquants de puissance et ces défenseurs de premier duo qui sont en ce moment trop forts pour le junior et qui viendront combler les lacunes de l’équipe l’an prochain. Ils sont tellement nombreux que Canadien risque de devoir demander une dérogation pour jouer à six trios l’an prochain.

Voilà qui devrait vous faire oublier un peu Canadien pendant son absence. Des fois, il est sain de faire le vide et de laisser se reposer le partisan en vous.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires