Sports

Canadien = magie

S’il y a un impondérable que les experts sportifs ont tendance à oublier de pondérer, c’est bien celui de la magie. Heureusement, certains se sont cette saison intéressés à ce facteur important du développement d’une équipe. Il y a deux semaines, La Presse titrait «Canadien: vers une saison magique?» (en 10 éléments), tandis que, cette semaine, le Journal de Montréal nous présentait «Les 10 ingrédients magiques» de la renaissance de Canadien.

Le journal Métro ne sera pas en reste, puisque nous vous présentons cinq ingrédients magiques pour une saison magique de Canadien magique.

[pullquote]

5. Le grand talent de Brendan Gallagher, un farfadet qui était tout feu tout flamme avant d’être victime d’un spell qui l’a étourdi un peu.

4. Brandon Prust, l’ogre au bâton enchanté. Il varge sur tout le monde et ses coéquipiers gagnent des points d’expérience. Il réussit même à bien faire paraître Lars Eller, l’elfe du troisième trio.

3. Le mauvais sort jeté par Bob Gainey qui commence à s’estomper (sauf selon Réjean Tremblay, qui revient toujours avec ça). Même Carey Price est rendu bon.

2. Michel Therrien, qui lit l’avenir dans les feuilles de Gatorade et sait d’avance ce qui portera fruit. Tout lui sourit, sauf le ballottage de Palushaj, qui est devenu une vedette au Colorado.

1. Canadien qui a réussi à ensorceler les journalistes avec des hot-dogs gratis, si bien qu’ils sont tous en pâmoison et écrivent des chroniques magiques.

Espérons juste que les forces du mal ne viendront pas tout gâcher. On ne sait jamais quand un magicien mal intentionné viendra scrapper le genou de Markov. Et là, tout pourrait s’effondrer.

Articles récents du même sujet