Soutenez

Mondial de soccer: la magie va-t-elle opérer à Montréal?

La Coupe du monde de football au Qatar commencera dimanche.
La Coupe du monde de football au Qatar commencera dimanche. Photo: iStock

Le coup d’envoi de la Coupe du monde sonnera ce dimanche 20 novembre, une date particulièrement inhabituelle pour cet événement, qui risque de connaître moins de succès qu’habituellement ici au Québec.

L’événement, d’habitude un moment où les communautés issues des différents pays qui y participent font vibrer les klaxons et voler les drapeaux à la moindre victoire, risque de ne pas rencontrer le même engouement en raison de la météo.

Si le Mondial a quasi toujours été organisé en été pour ne pas perturber les saisons régulières, il se produit cette année en fin d’automne, car les températures extrêmes qu’enregistre le Qatar au mois de juillet ne lui permettaient pas d’organiser la compétition en plein cœur de la saison chaude. Les terrasses de bar montréalais diffusant les matches devraient donc être bien désertes, le mercure plongeant bientôt dans les températures négatives.

Par ailleurs, c’est pas sur les terrains de soccer que les yeux sont rivés actuellement, mais bien sur la glace du Centre Bell. Auteur d’un bon début de saison, le Canadien joue dans le milieu de tableau et beaucoup de supporteurs se demandent s’il ne vaudrait mieux pas perdre plus de parties pour effectuer le meilleur repêchage possible l’an prochain.  

NBA, LNH, NFL, avec les trois plus grandes ligues nord-américaines en pleine saison régulière, on peut se demander si il y aura beaucoup de yeux rivés sur la Coupe du monde de football. Et ce, alors même que le Canada s’est qualifié pour la deuxième fois de son histoire, après l’édition 1986.

Le Qatar et les droits de l’homme

À l’instar du capitaine de l’Allemagne championne du monde en 2014, Philip Lahm, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer le déroulement de la compétition au Qatar. Le pays est notamment pointé du doigt pour le mépris des conditions de travail des employés ayant construit les stades, ainsi que l’impact environnemental négatif de l’évènement.

Rappelons que dans un communiqué publié le 28 octobre, Soccer Canada a indiqué «soutenir la poursuite continue de nouveau progrès relativement aux droits des travailleurs et à l’inclusion alors que le Qatar se prépare à accueillir le monde».

L’organisme dit par ailleurs reconnaître que «des avancées ont été réalisées pour solidifier la protection des travailleurs par l’entremise de réformes du travail adoptées par le gouvernement du Qatar».

Un rapport de l’organisation non gouvernementale Human Rights Watch pointait en 2021 les «déductions salariales punitives et illégales» dont faisait l’objet ces travailleurs, qui pour certains ont fait face à «des mois de salaires impayés pour de longues heures de travail éreintant». Des constats partagés par l’Organisation internationale du travail, cité dans le communiqué de Soccer Canada, qui a poussé le pays a apporté des changements à sa politique du travail.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.