Soutenez

Ambiance survoltée pour le premier match du Canada

Des partisans rivés devant le match Canada-Belgique, au Café bar Frappé. Photo: Nicolas Monet/Métro

Des centaines de Montréalais tout de rouge vêtus se sont rassemblés cet après-midi au Café bar Frappé pour assister au grand retour du Canada à la Coupe du monde de soccer, après une absence de 36 ans.

Les Canadiens, qui participaient au Mondial pour la deuxième fois seulement, ont été défaits par la puissante Belgique 1-0.

Les festivités étaient déjà bien entamées avant le début du match, alors que des partisans sur Saint-Laurent faisaient aller leurs drapeaux unifoliés aux sons des klaxons.

Une première demie enflammée

Les hommes de John Herdman ont multiplié les occasions de marquer en début de match, gardant ainsi les Montréalais au bout de leur siège.

Notamment, dès les premières minutes, les supporteurs ont retenu leur souffle alors que la vedette canadienne et favori de la foule, Alphonso Davies, s’est élancé pour un tir de pénalité, bloqué par un arrêt spectaculaire du gardien belge Thibaut Courtois.

Bien que le but des Diables rouges en fin de demie soit venu refroidir l’assistance, les supporteurs de l’unifolié demeuraient confiants pour la suite du match.

«Petit secret, le Canada est meilleur quand il est mené», confie à Métro Daniel, un «superfan» de la sélection canadienne qui a fait le tour de monde pour les encourager depuis plus de vingt ans.

Pour sa part, Anna se dit aussi satisfaite de la performance du Canada. «Ils méritaient beaucoup mieux […] Ce ne sont pas des touristes, ils sont très compétitifs», déclare celle qui tente tant bien que mal de faire du télétravail en regardant la partie.

Optimistes malgré la déception

La foule a conservé ses ardeurs, malgré les Belges qui se sont montrés plus menaçants en deuxième demie et la défaite qui se profilait à l’horizon.

Bien qu’ils soient nombreux à se dire déçus du pointage final, les supporteurs rencontrés gardent espoir pour le reste du tournoi.

Constantin se dit «très fier» de la performance de l’unifolié, qui affrontait la deuxième meilleure équipe au monde selon le dernier classement de la FIF . «On ne s’attendait pas à ce niveau [de performance], qu’ils résistent et qu’ils soient aussi combatifs offensivement», explique-t-il.

S’ils jouent comme aujourd’hui, ils ont clairement leur chance.

Constantin, un partisan du Canada

Daniel montre la même confiance, le Canada étant une équipe «sans peur, efficace et offensive», selon lui.

«Je suis un optimiste de nature. Ça fait 20 ans que je suis fan de cette équipe-là. Si je n’étais pas optimiste, j’aurais un problème», lance le partisan.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Inscrivez-vous à notre infolettre Sports.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.