Uncategorized
17:02 3 mars 2020 | mise à jour le: 3 mars 2020 à 17:04 Temps de lecture: 3 minutes

Objectif Paris 2024

Objectif Paris 2024
Photo: GracieusetéJoueuse de badminton émérite, Eliana-Ruobing Zhang a été récompensée par la FAEQ pour une troisième fois dans sa carrière, la semaine dernière.

Une jeune joueuse de badminton de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève a dans sa mire les Jeux olympiques de 2024. Pour arriver à son but, Eliana-Ruobing Zhang s’entraîne une vingtaine d’heures par semaine et prévoit se rendre en Asie au cours des prochaines années pour participer à des programmes de perfectionnement élite.

«Les entraînements offerts dans les pays asiatiques sont plus intenses et de meilleure qualité. Sûrement que j’irai en Chine ou en Indonésie pendant les congés d’été après une première année d’université. J’y suis déjà allée deux fois», indique-t-elle.

L’athlète de 18 ans souhaite participer aux championnats canadiens collégial et universitaire Yonex, qui se dérouleront la semaine prochaine, à Québec.

«Le gagnant de chaque catégorie aura la chance de représenter le Canada aux championnats universitaires mondiaux. Cette année, ça se déroulera en Thaïlande. Je ne suis jamais allée dans ce pays alors ça m’intéresse beaucoup, non seulement pour voir le pays, mais aussi de jouer du badminton au niveau international», souligne-t-elle.

Débuts

Zhang a eu la piqûre du badminton à l’âge de huit ans. «Mes parents sont très sportifs. Mon père jouait au basketball, au volleyball et au badminton. Ma mère aussi jouait au badminton en plus d’être gymnaste. Un samedi, ils m’ont amené à un club dans notre quartier et j’ai commencé à jouer. J’ai aimé ce sport parce que ça me donne la chance d’être créative», raconte la jeune femme.

Depuis, elle s’est distinguée à plusieurs reprises sur les terrains de badminton, remportant notamment une médaillée de bronze en simple et en double mixte chez les moins de 19 ans aux Championnats panaméricains juniors en 2019.

Lors de cette même compétition, elle a aussi gagné l’or dans la catégorie par équipe.

L’athlète excelle aussi au niveau académique. L’étudiante en sciences de la nature au Collège Marianopolis de Westmount a maintenu une moyenne de 94% à la dernière session. Pour elle, l’organisation est primordiale pour trouver un équilibre entre le sport et les études.

«Il faut être très disciplinée. La qualité de l’entraînement et du travail [académique] doit être au maximum. Mais le plus important, c’est la passion. Il faut aimer et s’amuser dans ce qu’on fait», soutient Eliana-Ruobing Zhang.

La semaine dernière, ses efforts ont été récompensés par la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) qui, pour une troisième fois, lui a remis une bourse. L’athlète s’est mérité un montant de 4000$ pour son brio académique.

«C’est quelque chose qui me motive et qui m’encourage. Beaucoup de gens pensent que le succès est le plus important. Mais cette bourse m’indique que la passion est l’aspect le plus important. Si on fait ce qu’on aime, il va toujours avoir des gens qui vont nous encourager», explique-t-elle.

Eliana-Ruobing Zhang souhaite un jour devenir médecin ou dentiste.

Articles similaires