Actualité d'Ahuntsic-Cartierville
16:25 28 mai 2015 | mise à jour le: 28 mai 2015 à 16:25

Ça va barder, des bouchers qui recréent le métier

Ça va barder, des bouchers qui recréent le métier
Photo: Sylvain Gagnon / TC Media

Ouverte depuis quelques jours sur la rue Fleury, la boucherie «Ça va barder» attire autant les curieux que les clients ordinaires. Sa particularité est de redéfinir le sens d’un métier aussi vieux que le monde.

On peut être très surpris à la boucherie «Ça va barder». On y trouve, certes, toutes les viandes, mais plus encore. «Aujourd’hui, par exemple, (le 22 mai-ndlr), nous avons six nouvelle saucisses à proposer», souligne Thierry Holdrinet, un des propriétaires du commerce. Présenter des choses nouvelles aux clients tous les jours tel est le défi auquel se sont astreint les animateurs de «Ça va barder»

«Nous nous adressons à une clientèle qui prend plaisir à choisir et essayer de nouveaux goûts. Des épicuriens qui veulent tenter de nouvelles expérience», explique-t-il. Bien entendu, on peut aussi acheter de la viande comme dans n’importe quelle boucherie. «Le client qui rentrera pour prendre une bavette, un bifteck d’aloyau ou de la viande hachée repartira avec ce qu’il est venu chercher, mais on va prendre le temps de discuter avec lui et lui suggérer d’autres options. Il n’est pas dit qu’il ne reviendra pas pour essayer autre chose», relève M. Holdrinet.

Les bouchers ne vendent pas seulement de la viande, ils savent aussi être disponibles pour parler. Ils sont en contact direct avec les éleveurs. «On peut même donner au client le numéro de téléphone de l’éleveur», souligne Holdrinet. On sait d’où vient la viande, ce qu’a mangé, l’animal et comment il a été élevé. C’est la traçabilité maximale»

La boucherie s’est donné aussi pour principe de ne proposer que de la viande issue d’élevages respectueux du bien-être animal. «Nous ne sommes pas une grande surface, et nous ne cherchons pas à le devenir», observe M. Holdrinet. «Ça va barder» se défini autant comme commerce de proximité qu’en tant que destination montréalaise.

La boucherie «Ça va barder» est située au  55, Rue Fleury Ouest.