Actualités

Un terrain de soccer qui ne fait pas que des heureux

Un terrain de soccer qui ne fait pas que des heureux
Photo by: Yves Provencher/Métro

La popularité grandissante du soccer dans Le Plateau-Mont-Royal oblige l’arrondissement à aménager un second terrain synthétique sur son territoire, dans le Mile End, au grand dam des amateurs de hockey du parc Saint-Michel qui verront leur patinoire disparaître dès cet hiver.

«Considérant le succès phénoménal du terrain de soccer synthétique du parc La Fontaine, nous avons fait le choix d’en emménager un second, cette fois-ci, dans le Mile End», explique le maire d’arrondissement, Luc Ferrandez.

Les travaux débuteront le 21 septembre, prendront une pause pour la période hivernale et se termineront le 15 juillet 2016. L’investissement représente près de 500 000$, taxes incluses pour l’arrondissement. Un terrain de soccer en terre battue existait déjà à cet endroit et devenait une patinoire durant la période hivernale. En raison des travaux, la patinoire ne sera pas aménagée cet hiver.

La conseillère d’arrondissement responsable du dossier des parcs, Marianne Giguère, mentionne que ce fut un choix difficile.

«Ce sont des voisins qui vont jouer ensemble au hockey. Ils animent l’espace et ces gens sont tout aussi importants. On va regarder pour peut-être aménager une patinoire dans le stationnement de l’aréna Saint-Louis, qui est de toute façon très grand», conclut la conseillère.

Cette décision permettait de plus d’éliminer les inconvénients du terrain en terre battue.

«Le terrain était très poussiéreux et générait des inconvénients pour les résidents. Avec le terrain synthétique, on vient régler ce problème», explique Mme Giguère.

Des mécontents
Jean-Paul Laberge, un citoyen utilisateur de la patinoire a souligné, lors du conseil d’arrondissement du 8 septembre sa crainte qu’aucune surface glacée ne soit disponible dans le quartier Mile End.

«Il n’y a pas d’autres glaces proches dans le quartier», indique le citoyen.

Les élus du Plateau-Mont-Royal ont pour leur part souligné qu’ils tentaient à l’heure actuelle de trouver un autre endroit pour relocaliser la glace.

Un autre citoyen, Pierre Pagé, s’inquiète de la disparition de la patinoire.

«En tant que grand-père utilisateur de la patinoire, je perds une qualité de vie. C’est la seule patinoire extérieure du Mile End», a indiqué Pierre Pagé en conseil d’arrondissement.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *