Actualités

Exposition universelle de 2030: Marvin Rotrand relance la Ville de Montréal

Exposition universelle de 2030: Marvin Rotrand relance la Ville de Montréal
Photo: Gracieuseté

Après avoir tenté en vain en 2017 de convaincre la précédente administration municipale de poser la candidature de la Ville de Montréal pour une exposition universelle, le conseiller municipal de Snowdon, Marvin Rotrand, revient à la charge et demande à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de créer un «comité exploratoire» pour évaluer ce projet.

«Je reste intéressé par la possibilité que Montréal fasse une offre pour une future Foire mondiale. J’aimerais piquer votre curiosité à cette possibilité et ainsi obtenir votre support afin qu’un comité exploratoire puisse être mis en place», indique une lettre que le conseiller indépendant a fait parvenir mercredi à la mairesse Plante, de même qu’au chef du parti Ensemble Montréal, Lionel Perez.

En 1967, la tenue d’une exposition universelle à Montréal a permis de faire rayonner la métropole à l’échelle internationale tout en stimulant son développement économique et l’aménagement d’infrastructures de transport, comme la création de la ligne jaune du métro pour se rendre sur l’Île Sainte-Hélène, complétée en avril 1967.

En 2016, un mouvement citoyen à Toronto, qui regroupait notamment des acteurs du milieu des affaires, avait demandé à Ville Reine de poser sa candidature pour l’Exposition universelle de 2025, mais l’administration municipale avait rejeté cette idée pour des raisons financières.

Marvin Rotrand

«À Toronto, il y a un mouvement de citoyens qui a engagé le milieu des affaires pour la participation en 2025. Il y a eu une belle mobilisation, mais le conseil municipal a voté contre», a raconté M. Rotrand.

Le coût de la tenue d’un tel événement à Toronto avait alors été évalué à environ 2G$.

«Le coût est élevé, mais les bénéfices à long terme sont énormes», a toutefois estimé M. Rotrand.

Étant donné qu’il n’y avait plus de soumissionnaire canadien pour cette exposition, le conseiller de Snowdon avait demandé en janvier 2017 à Montréal de saisir cette opportunité pour montrer son intérêt à être l’hôte de celle-ci, une proposition qui a toutefois été rejetée par l’ancienne administration municipale dirigée par le maire Denis Coderre.

L’Exposition universelle de 2025 aura finalement lieu pour la deuxième fois à Osaka-Kansai, au Japon.

M. Rotand relance donc la Ville aujourd’hui pour lui demander d’envisager la possibilité de poser sa candidature pour l’Exposition universelle de 2030.

«Je veux juste un premier petit pas pour qu’on commence le travail vers une soumission», a détaillé M. Rotrand, qui a également envoyé sa lettre à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et à l’organisme Montréal International afin de connaître leur intérêt pour un tel événement.

«Ce serait déplorable que la Ville ne prenne même pas la peine d’explorer cette question», a lancé M. Rotrand.

La prochaine Exposition universelle est prévue à Dubaï l’an prochain.