Actualités

Crise du logement et aide aux personnes vivant avec un handicap: résumé du 21 août de la campagne électorale

Élections fédérales 2021
Les élections fédérales se tiendront le 20 septembre. Photo: Josie Desmarais/Métro Média

La crise du logement ainsi que l’aide aux personnes vivant avec un handicap ont été les chevaux de bataille respectifs des Néo-démocrates et des Conservateurs lors de la septième journée de campagne électorale fédérale, samedi. Les Libéraux, qui n’ont pas encore dévoilé leur plateforme, ont tiré à boulets rouges sur le Bloc québécois (BQ), qui a vanté son propre bilan.

Le chef du parti indépendantiste, Yves-François Blanchet a fait le constat que les Québécois «avaient fait le bon choix en 2019 en misant sur un fort contingent d’élus bloquistes», qui a, selon lui, réussi à «carrément imposer le Québec à l’ordre du jour au Parlement canadien».

«Notre attitude constructive, mais persuasive, a obligé Justin Trudeau ainsi que l’ensemble des partis fédéraux à se consacrer un peu à des enjeux comme la qualité de vie des aînés et le problème de sous-financement fédéral de la santé. Nous avons fait progresser les dossiers de la promotion du français et de la reconnaissance de la nation québécoise», a-t-il souligné.

M. Blanchet soutient également avoir obtenu «sous pression» des compensations pour les agriculteurs et protégé l’économie québécoise.

Crise du logement

Le chef du Nouveau parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a parlé de son plan pour résoudre la crise du logement, qui serait, selon lui, entretenue par Justin Trudeau.

Selon le chef néo-démocrate, M. Trudeau refuserait d’éliminer les échappatoires «dont se servent les riches propriétaires pour faire monter les prix de façon incontrôlée».

M. Singh veut par ailleurs s’assurer «que les ultra-riches payent leur part et que les loyers restent abordables pour les familles». Il souhaite faciliter le paiement des loyers pour les familles en leur offrant une aide pouvant aller jusqu’à 5000$ par an.

Le chef du NPD promet par ailleurs de construire 500 000 logements abordables sur 10 ans et de lever la TPS sur la construction de logements répondant à des normes strictes pour ce qui est de l’abordabilité.

Attaques contre le Bloc

Contrairement aux Conservateurs et aux Néo-démocrates, les Libéraux n’ont pas encore rendu publique leur plateforme pour la présente campagne électorale.

Alors que le chef du Parti libéral du Canada n’avait pas d’activités de campagne de prévues, le candidat libéral dans Honoré–Mercier, Pablo Rodriguez ainsi que Mélanie Joly, la candidate libérale dans Ahuntsic-Cartierville, ont tenu un point de presse, à Montréal.

M. Rodriguez en a profité pour tirer à boulets rouges sur le Bloc québécois, qu’il a traité de parti de «grands parleurs, petits faiseurs».  

De son côté, Mme Joly a accusé le Bloc québécois d’être «le parti d’un seul homme». Elle a par ailleurs accusé Yves-François Blanchet d’être «un homme qui fait preuve de déconnexion et d’arrogance» parce qu’il se serait approprié les réalisations du gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Éliminer les obstacles

Le chef conservateur Erin O’Toole a dévoilé son plan visant à éliminer les obstacles pour les Canadiens vivant avec un handicap.

Plus d’un tiers d’entre elles auraient subi une réduction de leurs heures de travail ou une perte d’emploi, temporaire ou permanent en raison de la pandémie, selon M. O’Toole.

Le Parti conservateur du Canada (PCC) entend notamment doubler le supplément pour personnes handicapées de l’Allocation canadienne pour les travailleurs, qui passera de 713$ à 1 500$.

Le PCC veut aussi fournir un montant supplémentaire de 80 M$ par an par le biais du Fonds pour l’accessibilité à l’aide.

Il est également prévu de réduire du nombre d’heures requises pour avoir droit au crédit d’impôt pour personnes handicapées et au régime enregistré d’épargne-invalidité, qui passe de 14 heures à 10 heures.

La campagne électorale, qui a débuté dimanche dernier, doit se conclure le 20 septembre prochain.

Articles récents du même sujet