Actualités

Résumé du 18 septembre de la campagne électorale fédérale

Jagmeet Singh, Annamie Paul, Yves-François Blanchet, Justin Trudeau et Erin O'Toole à leur arrivée au débat des chefs lors des élections fédérales 2021.
Jagmeet Singh, Annamie Paul, Yves-François Blanchet, Justin Trudeau et Erin O'Toole à leur arrivée au débat des chefs lors des élections fédérales 2021. Photo: Montage - Métro

Alors que la campagne électorale fédérale tire à sa fin, les chefs des différents partis ont sillonné le pays, samedi. Si le chef conservateur, Erin O’Toole a promis de ne pas déclencher d’élections anticipées s’il forme un gouvernement, Justin Trudeau a refusé de spéculer sur ce qu’il adviendrait de son leadership advenant un gouvernement libéral comptant moins de députés qu’à la dissolution du parlement. Yves-François Blanchet a de son côté vanté les avantages qu’aurait selon lui le Québec si le Bloc québécois détenait la balance du pouvoir.

«La meilleure option pour le Québec est un parlement minoritaire au sein duquel les partis doivent négocier. Le meilleur moyen de s’assurer d’un gouvernement minoritaire, c’est d’élire un maximum de candidats du Bloc qui défendront sans compromis les intérêts du Québec et qui, en nombre suffisant, détiendront la balance du pouvoir», a fait valoir le chef bloquiste qui était en campagne à Québec et à Trois-Rivières, samedi.

En conférence de presse, il a par ailleurs avancé qu’au contraire des députés libéraux, ceux du Bloc n’auraient jamais à sacrifier les intérêts du Québec en faveur de l’intérêt supérieur «du beau et grand Canada».

Taux de vaccination des candidats conservateurs ?

Pressé de questions quant au taux de vaccination de ses candidats, le chef conservateur Erin O’Toole n’a pas répondu directement, estimant toutefois les vaccins «primordiaux» dans la lutte contre la pandémie et soutenant que ses candidats doivent notamment suivre les règles sanitaires provinciales.

M. O’Toole a par ailleurs demandé aux électeurs de s’assurer que le premier ministre sortant, Justin Trudeau «ne soit pas récompensé pour avoir déclenché une campagne électorale fédérale de 600 M$ en temps de pandémie».

«Aux Canadiens qui ont peur, qui sont en colère, et qui se sentent abandonnés: je vous comprends. Mon objectif est de bâtir un Canada qui fonctionne pour nous tous. Un Canada respectueux. Un Canada où l’on travaille fort. Un Canada plein de possibilités. Un Canada où nous n’avons pas honte de brandir notre drapeau ou d’exprimer notre fierté», a-t-il expliqué.

Singh courtise les électeurs des Praires

En campagne dans les Prairies, le chef du Nouveau parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a indiqué qu’il se battait pour «ravir des sièges aux Conservateurs» tout en mentionnait souhaiter embaucher plus de travailleurs en santé. 

M. Singh a notamment rencontré des travailleurs de la santé à Saskatoon et à Edmonton. Il s’est engagé à aider les familles qui, en ce temps de crise, ont, selon lui, été abandonnées par leurs gouvernements provinciaux et Justin Trudeau.

«Prendre soin de la population devrait être la priorité de tout bon premier ministre. Malheureusement, Justin Trudeau a préféré laisser les gens à eux-mêmes et a faire de cette élection égoïste sa priorité. Je ne suis pas Justin Trudeau. Je sais qu’il est possible de faire mieux et je vais continuer à me battre pour cela», a-t-il souligné.

«Avancer ensemble»

Faisant campagne en Ontario, le premier ministre sortant, Justin Trudeau à inviter les électeurs à «avancer ensemble» avec lui et son équipe pour éviter de laisser les Conservateurs «les ramener en arrière».

M. Trudeau a vanté le leadership libéral dont les Canadiens ont selon lui besoin pour en finir avec la COVID-19, lutter contre les changements climatiques ou veiller à ce que les armes d’assaut demeurent illégales.   

«M. O’Toole veut abandonner notre plan pour s’assurer que les Canadiens voyageant en avion ou en train sont vaccinés. Il ne s’assurera même pas que ses candidats soient vaccinés, et il n’a appuyé aucune mesure proposée, comme la mise en place des certificats de vaccination, pour se sortir de la pandémie et éviter une autre vague. Il ramènerait le Canada en arrière», a-t-il soutenu.

Questionné sur son avenir politique, M. Trudeau a affirmé qu’il n’a «même pas presque fini toutes les grandes choses» qu’il a l’intention d’accomplir en politique.

Plan financier vert

Alors que la cheffe des Verts, Annamie Paul faisait campagne à Victoria, en Colombie-Britannique, le Parti vert du Canada a publié son plan financier, samedi. Le directeur parlementaire du budget (DPB) n’a toutefois chiffré que certaines des politiques de cette plateforme.

Articles récents du même sujet