Actualités

Décès de Zacarias Zapata: «Si on avait su, on n’aurait jamais décidé de boxer»

Marie-Pier Houle, boxeuse québécoise, en entrevue à TLMEP. Photo: Capture d'écran

La boxeuse québécoise Marie-Pier Houle est revenue sur le drame qu’elle a vécu en «portant un coup fatal» à son adversaire mexicaine, Jeanette Zacarias Zapata, lors d’un combat de boxe, en août dernier. En entrevue à l’émission TLMEP, dimanche soir, Marie-Pier Houle a dit regretter le fait qu’on ait caché l’hématome cérébral que la Mexicaine avait subi lors d’un combat précédent.

Marie-Pier a affronté la Mexicaine Jeanette Zacarias Zapata le 28 août dernier, à Montréal, et a remporté son match par K.O. Cependant, la boxeuse mexicaine a dû être transportée à l’hôpital, car quelques minutes après l’arrêt du match par l’arbitre, Jeanette est tombée inconsciente et en détresse vitale. Au bout de cinq jours, celle-ci est décédée. D’après des informations parues dans La Presse, Jeanette avait subi un hématome cérébral lors de son combat précédent. Les services de soins souhaitaient l’opérer, mais son équipe avait refusé.

La boxeuse québécoise avait rapidement réagi sur ses réseaux sociaux, se disant dévastée par les événements.

Elle est maintenant en phase de reconstruction, dit-elle, puisqu’elle s’est sentie coupable pendant plusieurs semaines. «Ç’a été un gros choc, un mauvais rêve.» La boxeuse trentenaire «prend du temps pour elle» et s’est détachée des réseaux sociaux.

«La culpabilité diminue, je vois un psychologue et on travaille pour ça», explique-t-elle.

Après le décès de la boxeuse mexicaine, Marie-Pier Houle a participé aux cérémonies religieuses avec la communauté hispanique de Montréal.

«Quand on s’est rencontrés dans l’église, Jovanni Martinez [accompagnateur de Jeanette] m’a serré dans ses bras, on a pleuré pendant 10 minutes, enlacés l’un à l’autre. Il ne m’en voulait pas. Il me disait que le père et le grand-père de Jeanette non plus.»

Il m’a dit « Je veux que tu laisses toutes tes mauvaises pensées à l’église, et que tu te libères ». Pendant la cérémonie, on s’est tenu la main pendant 45 minutes. On pleurait comme ça n’avait pas de bon sens.

Marie-Pier Houle, boxeuse

Concernant un retour sur les rings, Marie-Pier pense que ce n’est pas encore d’actualité, mais souhaite avancer «une étape à la fois».

«Je vais m’asseoir avec mon équipe pour voir vers quoi on s’en va. Je ne suis pas prête à dire que demain matin j’embarque sur un ring. Ça va prendre un cheminement», explique-t-elle.

Bannir la boxe?

Cet accident mortel soulève la question des risques inhérents aux sports de combat en 2021 et leur éventuelle interdiction. Mais selon la boxeuse, ce combat était légitime. «Les documents étaient corrects. Normalement, ce combat-là devait se produire. C’était correct. Mais peut-être qu’il va falloir réfléchir aux matchups qu’on va faire par la suite.»

«La boxe aide tellement de gens à se sortir de la misère ou de l’alcool. Bannir ce sport-là ferait en sorte qu’il y aurait des combats illégaux, où les gens iraient boxer ailleurs avec des régies nettement moins sécuritaires et nous mettraient encore plus en danger.»

Articles récents du même sujet