Actualités

Vaccination obligatoire des élus montréalais, réclame Plante

Valérie Plante, mairesse de Montréal, devant un drapeau du Canada
Photo: Josie Desmarais/Métro

Les prochains élus montréalais devront être doublement vaccinés pour siéger à l’hôtel de ville. Le comité exécutif devrait adopter cette mesure mercredi prochain.

Les aspirants élus municipaux sont tenus de montrer l’exemple. C’est pourquoi tous les élus devront être en mesure de montrer leur passeport vaccinal lors des prochaines séances du conseil municipal.

Valérie Plante

L’information, d’abord rapportée par Radio-Canada, a été confirmée par les communications de Projet Montréal.

«Le message envoyé est fort et sans équivoque: pour en finir avec la pandémie, il faut faire sa part et adopter le meilleur moyen de protection à notre disposition: la vaccination. Les élus doivent montrer l’exemple», a ajouté Valérie Plante.

Après son passage au comité exécutif, le règlement devra ensuite être débattu et adopté lors du prochain conseil municipal.

Au sein de Projet Montréal, on confirme que les 103 candidats du parti sont doublement vaccinés. Le son de cloche est identique du côté des 98 candidats d’Ensemble Montréal. Mi-septembre, la candidate du parti à la mairie de Lachine, Julie-Pascale Provost, avait été contrainte de quitter la course à la mairie, car elle n’était pas doublement vaccinée.

Chez Mouvement Montréal, deux candidats traîneraient de la patte et ne seraient pas adéquatement vaccinés. C’est le cas de Rita Ikhouane, qui tentera de briguer un siège dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, et de Marc-André Bahl, candidat dans Rosemont–La Petite-Patrie, rapporte Radio-Canada.

M. Bahl était candidat pour Ralliement pour Montréal avant la fusion du parti de Marc-Antoine Desjardins avec celui de Balarama Holness.

Sur Twitter, la mairesse de Montréal appelle les chefs de Mouvement Montréal, Balarama Holness et Marc-Antoine Desjardins, à «faire preuve de leadership et à gérer leur caucus».

Et les employés municipaux?

Au sujet de la vaccination obligatoire des quelque 28 000 employés municipaux, Denis Coderre s’était prononcé hier en faveur. Le chef d’Ensemble Montréal s’est rangé aux côtés du maire de Toronto, John Tory, qui a décrété cette mesure obligatoire début octobre.

De son côté, la mairesse sortante, Valérie Plante, a indiqué qu’elle appuierait une directive gouvernementale en ce sens. La mairesse indiquait avoir «plusieurs scénarios prêts si le gouvernement du Québec décidait par exemple que les travailleurs essentiels, les pompiers, les policiers ou les premiers répondants devaient être vaccinés».

« Il faut aussi penser aux conséquences de promettre la vaccination obligatoire des employés municipaux. C’est irresponsable de promettre quelque chose, sans consultation, qui pourrait mener à une rupture de services, notamment des premiers répondants », a-t-elle précisé.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Plus de détails à venir.

Articles récents du même sujet