Actualités

CHSLD: les audiences de la coroner reportées en janvier

Géhane Kamel, du bureau du coroner
Géhane Kamel, du bureau du coroner Photo: Josie Desmarais/Métro

La reprise des audiences de l’enquête publique sur le décès de personnes âgées en CHSLD lors de la première vague de la pandémie devra attendre. Initialement prévues pour mardi, les audiences portant sur le volet présentations reprendront lors de la semaine du 10 janvier.

«Me Géhane Kamel souhaite ainsi avoir tout le temps requis pour apprécier la preuve documentaire qui est attendue pour le 29 novembre conformément aux divers engagements pris dans les dernières semaines auprès de certains témoins», indique le bureau de la coroner.

Les travaux prévus les 29 et 30 novembre puis le 1er décembre tiendront toujours. La sous-ministre Nathalie Rosebush témoignera une deuxième fois devant la coroner.

Informations cachées?

Les témoignages de membres du gouvernement, dont l’ex-ministre de la Santé Danielle McCann, suscitent la controverse. Maintenant ministre de l’Éducation supérieure, Mme McCann assure que le gouvernement a demandé au réseau de la santé de se préparer à affronter la pandémie dans les CHSLD dès janvier 2020. Dans un rapport publié mardi, la protectrice du citoyen indique pourtant qu’aucune mesure n’a été prise concernant les CHSLD avant la mi-mars.

«Avec les informations qu’on avait, on a fait tout ce qu’on a pu», a commenté Danielle McCann devant les médias à l’Assemblée nationale, mercredi.

«Mme McCann, ce qu’elle a dit, c’est faux. Le gouvernement a menti, Mme McCann a menti», a fustigé la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, devant les médias mercredi.

Au Salon bleu, la CAQ a refusé la demande du PLQ, qui souhaitait que le premier ministre témoigne devant la coroner Géhane Kamel. Le gouvernement estime qu’il n’est pas de son ressort de décider qui se rendra devant la coroner, mais que si elle en fait la demande, François Legault collaborera.

Vision «hospitalocentriste»

Dans son rapport, la protectrice du citoyen dénonce la vision «hospitalocentriste» du gouvernement dans sa gestion de la pandémie.

La planification de la crise a été basée sur l’Italie, où les hôpitaux débordaient. Or, dans cette optique, des patients ont été déplacés des hôpitaux vers les CHSLD, et aucun plan concret n’a été développé dans les milieux de vie pour aînés.

Danielle McCann n’a pas nié que la situation trouble en Italie a influencé la gestion de son ministère, qui s’est concentré sur les hôpitaux plutôt que sur les CHSLD. «On voyait l’Italie; c’était dans les hôpitaux, le problème. Le personnel soignant était rendu à choisir quel patient intuber et quel patient laisser sans soins», a-t-elle rappelé.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet