Actualités

Trudeau ne reculera pas sur la vaccination des camionneurs

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau Photo: Josie Desmarais/Métro

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ne prévoit pas changer d’avis concernant l’obligation vaccinale des camionneurs, a-t-il déclaré, mercredi, alors qu’un «convoi de la liberté» de centaines de camionneurs est en route vers Ottawa pour manifester leur opposition à cette mesure.

Cette «petite minorité ne représente pas le point de vue des Canadiens», a-t-il estimé en marge d’une conférence de presse sur la situation en Ukraine.

Des deux côtés de la frontière canado-américaine, une politique d’obligation vaccinale est entrée en vigueur. Les transporteurs canadiens doivent désormais être vaccinés contre la COVID-19 depuis le 15 janvier pour pouvoir la franchir et éviter une quarantaine obligatoire. Toutefois, un convoi de camionneurs «pour la liberté» est parti de la Colombie-Britannique et prévoit arriver à Ottawa en fin de semaine pour manifester et demander le retrait de cette obligation.

Les propos que tiennent certains des gens associés à ce convoi sont inacceptables, et sont inacceptables pour la vaste majorité des Canadiens.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

«La réalité, c’est que presque 90% des camionneurs au Canada sont vaccinés, comme presque 90% de notre population. Les Canadiens se préoccupent de leur liberté, de leurs droits, et ils savent que la meilleure façon de protéger leurs droits et leur liberté, c’est d’en finir avec cette pandémie. C’est pour ça qu’en tant que gouvernement, je reste axé sur la défense des Canadiens qui ont fait tant de sacrifices au cours des dernières années pour protéger les travailleurs de première ligne, de la santé, nos aînés, en se vaccinant», a répondu le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, aux journalistes.

Des camionneurs venus de partout au Canada prévoient de se rassembler ce samedi 29 janvier pour manifester à Ottawa. Des Montréalais non vaccinés s’organisent aussi pour se rassembler et prendre part à ce mouvement appelé le «Convoi pour la liberté».

Les conservateurs font de la désinformation, dit Trudeau

Par la même occasion, le premier ministre a pointé du doigt l’attitude du camp conservateur, qui associe la manifestation des camionneurs à des problèmes d’approvisionnement dans les épiceries.

«Malheureusement, les conservateurs se livrent à une campagne de désinformation. Un député a relayé une photo portant sur des étagères d’épicerie [vides], mais au Royaume-Uni. C’est de la pure désinformation. Les perturbations d’approvisionnement sont dues à la COVID-19, la façon de ne pas perturber davantage, c’est de ne pas tomber malade.»

Étant donné que la mesure est à la fois en vigueur au Canada et aux États-Unis, un éventuel recul de la part de Justin Trudeau n’aurait pas d’effet.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet