Actualités

Un déconfinement graduel jusqu’au 14 mars

Photo: Josie Desmarais/Métro

Le gouvernement du Québec déconfinera graduellement la province jusqu’au 14 mars, jour où la plupart des mesures sanitaires devraient être levées, au bout de deux ans de pandémie.

Après plus de deux mois de fermeture, les bars et les casinos pourront rouvrir leurs portes dès le 28 février au Québec. Les matchs sportifs pourront quant à eux reprendre dès lundi prochain, soit le 14 février. 

Le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait l’annonce mardi après-midi alors qu’il faisait le point sur la situation entourant la COVID-19. Il était accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau. 

Un plan de déconfinement dévoilé

Alors que le mot «prévisibilité» est sur toutes les lèvres et que Montréal demande un plan de déconfinement clair, le gouvernement a communiqué une série d’allègements aux mesures sanitaires qui entreront en vigueur dans les prochains jours et prochaines semaines. 

La reprise des matchs sportifs pour tous pourra se faire dès lundi prochain, le 14 février. Rappelons que la réouverture des gyms et des spas, à capacité réduite, est aussi prévue à cette date. 

On en a beaucoup entendu parler. Je sais qu’il y a beaucoup de jeunes qui ont hâte.

François Legault

Les bars et les casinos, qui avaient fermé leurs portes le 20 décembre 2021, pourront quant à eux rouvrir à 50% de leur capacité le 28 février sans danse ni karaoké. Toujours le 28 février, le télétravail ne sera plus obligatoire et ne sera que recommandé. Les tournois et compétitions sportives pourront reprendre ce même jour.

Les commerces pourront quant à eux rouvrir à 100% de leur capacité à partir du 21 février. Les salles de spectacle et les cinémas pourront aussi accueillir le public au maximum de leur capacité le 28 février, sauf le Centre Bell et le Centre Vidéotron.

M. Legault a assuré que la majorité des mesures sanitaires seront levées le 14 mars prochain. À cette date, les bars et les amphithéâtres pourront passer à 100% de leur capacité. «On va devoir apprendre à vivre avec le virus», a ajouté le premier ministre. Lors de la période de questions, le ministre Christian Dubé a toutefois laissé savoir que le passeport vaccinal était «là pour rester».

Aucune limite pour les rassemblements privés

Finalement, dès samedi, il n’y aura plus de limite légale pour les rassemblements privés. Toutefois, la recommandation de la Santé publique est de s’en tenir à un maximum de 10 personnes, ou à trois bulles différentes.

François Legault a expliqué que ce sera à chacun d’évaluer les risques. «Ça va être aux citoyens de dire dans leurs résidences: moi j’accepte 5, j’accepte 10, j’accepte 15», a-t-il précisé.

Si les rassemblements dans les domiciles privés étaient déjà autorisés, ils devaient se limiter à un maximum de deux bulles ou de quatre personnes de bulles distinctes.

Samedi également, à temps pour le Super Bowl, les tables des restaurants passeront aussi à dix personnes ou trois bulles distinctes. À cette date, toutes les personnes ayant un passeport vaccinal pourront visiter un proche qui réside en CHSLD.

Un «risque calculé»

Selon François Legault, l’annonce de ce plan de déconfinement est un «risque calculé». En effet, il n’est pas impossible que ces assouplissements mènent à une hausse des hospitalisations, a-t-il prévenu. «Il y a une marge de manœuvre», a toutefois affirmé M. Legault, soulignant que le nombre d’hospitalisations est passé de 3400 à 2400 en trois semaines.

Jusqu’à la semaine dernière, le risque de débordements dans les hôpitaux était trop important pour annoncer des allégements supplémentaires, a soutenu le premier ministre.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, se réjouit de ce plan de déconfinement. D’autres leaders de Montréal poussent aussi un soupir de soulagement, puisque le relâchement des mesures sanitaires permettra de «planifier la relance estivale de la métropole».

On a beau être contre les contraintes, je veux juste qu’on comprenne qu’on avait le choix entre mettre des contraintes ou ne pas être capables de soigner des patients.

François Legault

Mardi, le Québec recense 56 nouveaux décès liés à la COVID-19, portant le bilan humain de la pandémie à 13 551 décès.

Après une légère hausse des hospitalisations hier, la pression sur les hôpitaux diminue. On enregistre une baisse de 45 hospitalisations pour un total de 2380 personnes hospitalisées dans la province. En ce qui a trait aux soins intensifs, les chiffres restent stables par rapport à la veille, avec 178 personnes présentement admises au Québec.

Concernant les nouvelles infections, on rapporte 2504 nouveaux cas à travers la province. Toutefois, ce nombre est sous-estimé puisque l’accès aux centres de dépistage est restreint aux clientèles prioritaires.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet