Économie
14:04 1 octobre 2020 | mise à jour le: 1 octobre 2020 à 14:04 temps de lecture: 3 minutes

Relance économique: un plan de 10 milliards de dollars en infrastructures

Relance économique: un plan de 10 milliards de dollars en infrastructures
Photo: Josie Desmarais/MétroLa ministre de l'Infrastructure, Catherine McKenna.

Ottawa a annoncé, jeudi, un plan d’infrastructures de 10 milliards de dollars pour stimuler l’économie. Ce plan s’étalera sur trois ans et vise à stimuler l’emploi dans ce secteur au Canada. 

Piloté par la Banque de l’infrastructure du Canada, le plan vise à «bâtir des communautés plus fortes», «remettre les gens au travail» et «faire croître l’économie», comme l’a indiqué jeudi matin le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Ce dernier était entouré de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, et du président de la Banque de l’infrastructure du Canada, Michael Sabia. Trudeau n’a pas caché que «les derniers mois ont été difficiles pour tout le monde», faisant référence dès le début à la COVID-19 qui progresse au pays

Selon le gouvernement, cet investissement s’appuie sur le secteur privé pour construire davantage d’infrastructures et permettra de créer quelque 60 000 emplois et d’améliorer la qualité de vie de Canadiens. 

Rappelons que lors du discours du Trône, prononcé la semaine dernière, le gouvernement libéral a promis de créer un million d’emplois.

Des enveloppes pour l’environnement et les agriculteurs

Le plan annoncé par les libéraux permettra donc d’investir dans divers secteurs. Parmi eux, l’énergie propre, les autobus zéro émission, la rénovation écoénergétique, l’internet haute vitesse et l’infrastructure d’irrigation pour les agriculteurs. 

Le gouvernement investit notamment 2,5 milliards de dollars dans les énergies propres. L’objectif est de favoriser la production renouvelable et l’entreposage d’électricité propre. 

Il réserve également 1,5 milliard de dollars pour le secteur agricole. Le but est de l’aider à accroître sa production et élargir les possibilités d’exportation. Un autre 1,5 milliard de dollars veut favoriser les autobus zéro émission et des déplacements plus écologiques. 

Le gouvernement a aussi annoncé d’autres enveloppes. Celles-ci visent notamment à augmenter l’efficacité énergétique des immeubles et, plus largement, à financer diverses infrastructures. 

Résilience et productivité

Le président de la Banque de l’infrastructure du Canada, Michael Sabia, a quant à lui estimé que le Canada «avait besoin de croissance», et que les infrastructures étaient «l’épine dorsale» de l’économie. 

«Investir dans les infrastructures est l’une des façons les plus productives d’encourager la croissance. »  – Michael Sabia

Sabia voit ces investissements comme une façon de générer «la richesse sociale» dont le pays a besoin pour offrir une meilleure vie aux Canadiens. «Chaque dollar public investi dans ces initiatives est destiné à attirer l’argent d’investisseurs privés et institutionnels», a-t-il précisé.

Notons que le gouvernement fédéral s’était déjà engagé à investir 35 milliards de dollars par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada. Cela comprend ce Plan de croissance de 10 milliards de dollars annoncé aujourd’hui pour les infrastructures.

Articles similaires