Soutenez

Québec solidaire réitère son opposition à un REM de l’Est aérien

Photo: Jason Paré/Métro

Réunis dans leurs locaux de la circonscription de Camille-Laurin, les élus et candidats solidaires à l’Assemblée nationale ont présenté leur vision pour l’est de Montréal. Québec solidaire (QS) est catégorique: il ne doit pas y avoir de structure aérienne pour l’antenne de transport qui remplacera le REM de l’Est.

«Pour le REM [de l’Est], nous écartons d’emblée toutes les structures aériennes. Nous allons travailler avec l’ARTM et la Ville de Montréal pour construire le meilleur projet possible. Il faut de l’acceptabilité sociale et il faut répondre aux besoins des gens qui habitent l’Est. Comme ici dans Camille-Laurin, où le projet de la CAQ [Coalition avenir Québec] ne passe pas», lance Marie-Eve Rancourt, candidate dans Bourget.

bannière élections québec 2022

Il va falloir cesser de dire que l’Est, c’est le coin pauvre, industriel et moche de Montréal.

Vincent Marissal, député de QS dans Rosemont

Québec solidaire estime en outre que la CAQ a négligé l’est de Montréal pendant ses quatre années au pouvoir, notamment en matière de projets de transport structurant. Les solidaires estiment en effet que le gouvernement Legault s’est effacé du dossier du REM. Les députés et candidats de QS ont répété les trois piliers identifiés pour un tel projet: l’accessibilité financière, l’accessibilité géographique ainsi que l’efficacité.

Au-delà du REM, le député solidaire de Rosemont, Vincent Marissal, se prononce en faveur d’«un plan d’urbanisme qui nous redonne l’accès au fleuve». «C’est honteux [de ne rien faire] quand on voit ce qu’ils ont fait à Québec sur la promenade Champlain.»

Décontaminer les sols

Le développement de l’Est ne se fera pas sans revoir tout son environnement, affirme également le parti. Et cela doit passer par la décontamination des sols, selon QS, dans un secteur au «lourd passé industriel».

«On ne veut pas d’Amazon ou Costco ou d’éventuels centres de données. […] L’économie d’entrepôt crée très peu d’emplois et apporte peu de valeur ajoutée à l’Est. On ne sort pas de l’industrie du pétrole et des raffineries, pour une autre industrie énergivore», affirme Renée Chantal-Belinga, candidate solidaire dans Viau.

Comme le réclament le groupe citoyen Mobilisation 6600 Parc-Nature MHM et l’Association québécoise des médecins pour l’environnement (AQME), QS se dit en faveur, s’il formait un gouvernement, d’utiliser le pouvoir discrétionnaire dont dispose le gouvernement pour demander la soumission du projet de Ray-Mont Logistiques au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Une demande jusque-là balayée par le ministère caquiste de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Rappelons que ce projet suscite l’inquiétude de nombreux acteurs et résidents locaux, notamment en raison de la pollution atmosphérique et sonore qu’il engendrerait.

L’hôpital Maisonneuve-Rosemont comme priorité

Autre dossier chaud de l’est de Montréal: l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, dont la vétusté requiert d’amples travaux de reconstruction. Vincent Marissal, le député de Rosemont, se pose comme le grand défenseur du dossier.

La CAQ n’a malheureusement pas de plan crédible, ni d’échéancier, ni de budget crédible. Mais je pense avoir réussi modestement à mobiliser les troupes, médecins, infirmières, préposés, acteurs de la scène économique, comme tous les paliers de gouvernement qui se sont joints à nous quand on a fait des actions.

Vincent Marissal, député DE Québec solidaire dans Rosemont

D’après le député, il faut viser une enveloppe de 4 à 5 G$ pour ces travaux. Il se dit par ailleurs favorable à une reconstruction totale de certains pans de l’établissement de santé.

«Ça prend un hôpital d’au moins 720 lits. […] Maisonneuve, c’est pas juste un hôpital, c’est tout un écosystème: il s’y fait de la recherche extraordinaire, on a les champions de l’ophtalmologie en Amérique du Nord. Ça prend donc aussi la modernisation des centres de recherche», souligne l’ancien journaliste.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.