Soutenez

Jean Boulet «disqualifié» comme ministre de l’Immigration

Le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Jean Boulet.
Le ministre de l’Immigration Jean Boulet. Photo: Archives Émile Bérubé-Lupien / Métro Média

Jean Boulet s’est «disqualifié» comme ministre de l’Immigration dans un second mandat de la CAQ, a dit le premier ministre François Legault, à cause de commentaires offensants sur les personnes immigrantes.

Le 21 septembre dernier, lors d’un débat en Mauricie, le ministre Boulet avait déclaré que 80% des immigrants venant à Montréal «ne travaillent pas, ne parlent pas français, ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise». Pour François Legault, son ministre a tenu des propos dans «le feu de l’action» qui ne sont «pas acceptables» et «faux». À l’émission de Mario Dumont, il a affirmé que Jean Boulet «s’est disqualifié» comme ministre de l’Immigration.

Le ministre Boulet s’est par la suite excusé sur son compte Twitter pour les propos qu’il a tenus lors du débat, soutenant avoir «mal exprimé» sa pensée.

La mairesse de la Ville de Montréal, Valérie Plante, a aussi réagi à ce qu’a dit le ministre Boulet, lui demandant de retirer ses propos.

Legault surenchérit sur les seuils d’immigration

Lors d’une conférence prononcée devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), François Legault en a profité pour souligner que son ministre avait effectué une «grave erreur de jugement» en tenant ces propos. Il a aussi répondu aux entrepreneurs désirant que le Québec accueille plus d’immigrants pour faire face au manque de main-d’œuvre qu’une telle approche serait «suicidaire pour la nation québécoise».

«Si on augmentait le nombre d’immigrants alors que le français est en déclin, ce serait un peu suicidaire pour le français, a déclaré le premier ministre. Il faut arrêter le déclin [du français]. C’est sûrement pas en augmentant le nombre d’immigrants qu’on va arrêter le déclin.»

M. Legault a reconnu que six mois n’étaient pas suffisants pour qu’un nouvel arrivant apprenne le français, tout en réitérant que le gouvernement communiquera avec les nouveaux arrivants uniquement en français une fois ce délai passé, comme le veut la controversée loi 96.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.