Montréal

Montréal punit le «roi du taudis»

Photo: Yves Provencher/Métro

La Ville de Montréal a décidé de sévir contre le propriétaire Claudio Di Giambattista, également connu sous le nom de «roi du taudis».

Di Giambattista devient le premier propriétaire montréalais à se voir imposer un avis de détérioration au registre foncier pour un de ses immeubles. Il s’agit du 785 avenue Ball, situé dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Cette nouvelle mesure vise les propriétaires récalcitrants et permet de lier les amendes aux immeubles. Ainsi, si Claudio Di Giambattista vend le bâtiment, le travail d’inspection ne sera pas à refaire et l’état de détérioration ne pourra être ignoré des nouveaux propriétaires.

La liste des infractions au règlement municipal constatées au 785 avenue Ball fait 41 pages. Les travaux exigés par la Ville comprennent entre autres l’extermination de la vermine, l’élimination des moisissures et le remplacement des revêtements détériorés. L’avis de détérioration demeurera en vigueur jusqu’à ce qu’un avis de régularisation soit inscrit sur le registre foncier, c’est-à-dire jusqu’à ce que le propriétaire effectue les travaux nécessaires sur son bâtiment.

En mai dernier, la Ville avait ordonné aux locataires du 785 Ball d’évacuer le bâtiment après que des inspecteurs eurent émis 250 avis de non-conformité aux règlements municipaux. Un autre immeuble de Di Giambattista, situé au 8151 avenue Stuart, avait été évacué en novembre 2011. Le Comité d’action de Parc-Extension, un organisme de défense des droits des locataires, souhaite qu’un avis de détérioration soit également mis au registre foncier pour ce bâtiment.

Articles récents du même sujet