Actualités

Une fausse bannière politique dénonce le trafic sur Papineau

Une fausse bannière politique dénonce le trafic sur Papineau
Photo: Capture d'écran/TwitterLa bannière, qui se retrouvait sur le viaduc Papineau, a depuis été retirée.

La mise en place d’un nouveau bus express sur Papineau ne fait pas l’unanimité. Une fausse bannière politique attribuée à Projet Montréal (PM) a brièvement flotté sur le viaduc Papineau, mardi, accusant le parti d’engendrer de la «congestion».

Sur celle-ci, on pouvait lire: «Cette congestion est une gracieuseté de Projet Montréal». L’affiche, affublée du symbole du parti et du mot clé #congestionPM, a depuis été retirée, a constaté Métro.

La nouvelle ligne de bus express 445 circule depuis deux semaines sur une bonne portion de l’avenue Papineau. Elle accapare une voie réservée de l’artère, vers le sud en matinée et vers le nord en fin d’après-midi.

Projet Montréal a rapidement fait une plainte au Directeur général des élections du Québec (DGEQ) pour dénoncer l’installation de la bannière. Le parti de la mairesse Valérie Plante observe qu’«il s’agit d’une publicité illégale, la bannière ne comportant pas de mention officielle (tel qu’exigé dans la loi électorale)».

«Nous n’avons aucune idée qui est derrière cette action», ajoute dans un courriel Marie-Philippe Gagnon Gauthier, chargée de communication pour la formation politique.

Un bon plan?

Rejoint par Métro mardi après-midi, le candidat de Projet Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin, a tenu à défendre la 445.

«Il y a beaucoup d’autos qui traversent le Plateau, convient M. Rabouin au bout du fil. Donc, on doit trouver des solutions alternatives. La seule façon de faire en sorte que les gens passent de l’auto solo au transport collectif, c’est d’offrir des services de transport en commun efficaces.»

Il avance d’ailleurs que le modèle a déjà fait ses preuves. «On l’a vu avec la ligne 427 sur Saint-Joseph. Les automobilistes se sont ajustés, et les gens se sont mis à prendre la 427. On déplace beaucoup plus de gens vers le centre-ville qu’avant», analyse-t-il.

«On fait la même chose avec la 445», ajoute le candidat de PM.

Il constate que «des automobilistes vont se plaindre», mais les invite à justement emprunter la ligne express.

Congestion réelle

Si les autres candidats à la mairie confirment que leur parti n’est pas derrière la bannière, ils concèdent être partiellement d’accord avec l’argument avancé.

«Concernant la banderole suspendue sur le viaduc Papineau, pour moi, il s’agit d’une manifestation de plus du ressentiment des citoyens face à la congestion de l’arrondissement», souligne le candidat d’Ensemble Montréal dans le Plateau, Jean-Pierre Szaraz.

«C’est un sujet de mécontentement constant depuis que je m’implique dans le Plateau et la voie réservée sur Papineau ne fait pas exception», poursuit-il.

Même son de cloche chez le candidat de Vrai changement pour Montréal, Marc-Antoine Desjardins.

«Depuis la mise en place [de la 445], la Ville doit se gratter la tête. Elle est en train de créer un autre problème de congestion.» – Marc-Antoine Desjardins

Jean-Pierre Szaraz, avance même sur son compte Twitter que «des tonnes de Co2 [pourraient être] relâchées dans l’atmosphère de Montréal» en raison du trafic.

Pistes de solutions

Selon le candidat d’Ensemble Montréal, l’administration «n’a pas pris le temps de consulter ou même d’informer correctement les résidents». Autant M. Szaraz que son collègue de Vrai changement proposent de contrevenir au problème en faisant appel au covoiturage.

«Je ne pense pas que la Ville a considéré le covoiturage sur la voie réservée», propose le candidat de Vrai changement pour Montréal dans le Plateau, Marc-Antoine Desjardins.

M. Szaraz avance que cette mesure «serait certainement dans les plans» s’il était élu.

M. Desjardins propose aussi que tous véhicule électrique, taxi et autobus puisse utiliser la voie réservée. Le modèle ressemblerait «un peu [à celui de] l’autoroute 15, dans le Nord».