Montréal

Mairie du Plateau: un candidat veut prioriser les plantes indigènes dans le verdissement

Mairie du Plateau: un candidat veut prioriser les plantes indigènes dans le verdissement
Photo: Archives | MétroMarc-Antoine Desjardins

Le candidat de Vrai changement pour Montréal à la mairie du Plateau-Mont-Royal, Marc-Antoine Desjardins, promet de prioriser les plantes indigènes pour verdir l’arrondissement et d’aménager un parc sur un terrain contaminé s’il est appelé à succéder à Luc Ferrandez.

L’avocat de formation, qui a officialisé sa candidature à la mi-août, a présenté jeudi son Plan vert pour la biodiversité indigène. Celui-ci prévoit notamment de réduire la plantation de plantes et d’arbres «exotiques», comme des érables de Norvège, afin de prioriser les plantes indigènes qui poussent au Québec.

«Ce qu’on appelle des mauvaises herbes, ce sont souvent des plantes indigènes. Ce sont entre autres des fleurs qui aident à la préservation des monarques», a évoqué M. Desjardins, en entrevue à Métro.

En priorisant des plantes locales, l’arrondissement pourrait économiser sur les coûts de transport des graines. Il pourrait également économiser sur l’entretien, puisque ces plantes «sauvages» nécessitent moins d’attention.

Protection de l’environnement

Les plantes exotiques, qui ont tendance à être «envahissantes», peuvent nuire à l’environnement. Selon un rapport sur la biodiversité montréalaise réalisé par la Ville en 2013, ces plantes «peuvent supplanter certaines plantes indigènes caractéristiques» et ainsi menacer «la faune qui dépend de la végétation d’origine pour se nourrir et se reproduire».

«On peut davantage contrôler la biodiversité quand on mise sur les plantes indigènes», a fait valoir le candidat.

Par ailleurs, en priorisant les plantes indigènes, «on est plus à même de contrôler l’environnement et de prévenir les potentielles épidémies de bactéries ou de parasites, comme on a connu avec l’agrile du frêne», a-t-il ajouté.

S’il est élu maire du Plateau-Mont-Royal, M. Desjardins s’engage donc à «réduire significativement ou totalement l’utilisation de plantes exotiques» par l’arrondissement pour prioriser la présence de plantes indigènes, notamment dans les jardins communautaires. 

Un parc sur un terrain contaminé

Marc-Antoine Desjardins s’engage en outre à transformer un terrain contaminé situé dans le quartier Plateau-Est en un grand parc-urbain afin de réduire le nombre d’îlots de chaleur dans ce secteur. Il s’agit actuellement d’un terrain vacant qui appartient en partie à la Ville et à l’entreprise Canadien Pacifique.

«On va baisser les îlots de chaleur dans l’est du Plateau et contribuer au développement économique de ce secteur.» -Marc-Antoine Desjardins, candidat à  la mairie du Plateau-Mont-Royal pour Vrai changement pour Montréal

Le départ de Luc Ferrandez de la vie politique à la mi-mai a forcé le déclenchement d’une élection partielle pour le remplacer à la mairie du Plateau-Mont-Royal. Les autres candidats en lice sont Jean-Pierre Szaraz, d’Ensemble Montréal, et Luc Rabouin, de Projet Montréal.

Le scrutin aura lieu le 6 octobre.