Montréal
14:12 18 novembre 2019

Un hiver froid, enneigé et long à prévoir pour Montréal

Un hiver froid, enneigé et long à prévoir pour Montréal
Photo: Pablo Ortiz/MétroÀ Montréal, le mercure sera la plupart du temps en-dessous des normales de saison, soit -3 degrés le jour et -12 degrés la nuit.

L’hiver montréalais sera particulièrement long, froid et enneigé, d’après les plus récentes prévisions saisonnières de Météo Média dévoilées lundi. Mais selon un spécialiste, vaut mieux en profiter, parce que ce genre d’hivers ne reviendra pas à chaque année.

«Ceux qui n’aiment pas l’hiver risquent de trouver le temps long… On a eu une première tempête à Montréal. Tout est blanc, et c’est très rare à ce temps-ci de l’année», explique à Métro André Monette, chef de service, météorologie de MétéoMédia

La saison hivernale perdurera d’ailleurs probablement jusqu’en avril, selon lui. Les Québécois pourraient donc devoir attendre en mai pour voir arriver du temps doux.

À Montréal, le mercure sera la plupart du temps en-dessous des normales de saison, qui sont de -3 degrés le jour et -12 degrés la nuit. «On est en voie de s’attendre à des journées très froides à quelques reprises également», dit l’expert.

«Les adeptes de sports hivernaux vont pouvoir en profiter très longtemps, surtout qu’on risque d’avoir plus de neige que la normale. Montréal devrait avoir moins de redoux également, ce qui est plutôt positif considérant que ça gâche les activités extérieures.» -André Monette, expert à Météo Média

Les précipitations de neige dépasseront effectivement la normale cette année encore, qui se situe autour de 210 centimètres pour la région métropolitaine.

«On risque de devoir composer avec plusieurs opérations de chargement de neige. Déjà, la semaine dernière, il y en avait une. Et c’est la plus hâtive jamais entreprise par la Ville de Montréal. Clairement, le déneigement va être tout un enjeu», illustre André Monette.

Une nouvelle réalité

Il y a quelques années à peine, les précipitations de neige atteignaient quasiment 230 centimètres sur l’île de Montréal. «Les changements climatiques font en sorte qu’on perd de plus en plus de neige au profit de la pluie, qui elle est de plus en plus présente. On sait que ce phénomène va s’amplifier avec le temps», ajoute M. Monette.

Le sud de l’Ontario et du Québec devront probablement faire face à «quelques bons épisodes de pluie verglaçante», d’après Météo Média. Toutes les municipalités québécoises, exceptées la Gaspésie et une partie de la Côte-Nord, sont effectivement en droit de s’attendre à des températures particulièrement froides, ce qui pourraient compliquer les déplacements.

Les provinces voisines de l’Atlantique, elles, auront droit à un hiver beaucoup plus doux, alors que les températures y dépasseront que «très légèrement» les normales saisonnières. La neige sera toutefois au rendez-vous, les précipitations prévues étant plus élevées que la moyenne.

À l’échelle du Canada, «davantage de tempêtes de neige» auront lieu cet hiver, souligne aussi le directeur de la météorologie à Météo Média, Chris Scott. «Même si les températures froides ne sont pas définitivement installées, c’est ce que tous les indicateurs suggèrent», dit-il.

À Montréal, des flocons sont attendus mardi, mercredi et dimanche.